Tout sur Sénat

La semaine dernière, le Sénat et la Chambre américains ont voté le plan de Donald Trump pour relancer l'économie. Celui-ci mobilise quasiment 10 % du PIB des Etats-Unis.

Alors que l'épidémie se répand aux États-Unis, où elle a déjà fait un millier de morts, les autorités américaines se préparent à mettre en place un plan de sauvetage doublement historique : historique par son montant d'abord, 2.000 milliards de dollars. Historique par sa nature aussi : c'est la première fois qu'un pays pratique vraiment la "monnaie hélicoptère", en distribuant de l'argent à une bonne partie de ses citoyens pour faire redémarrer l'économie.

Le Congrès américain a adopté mercredi un plan d'aide sociale d'environ 100 milliards de dollars destiné aux travailleurs directement touchés par l'impact du coronavirus, tandis que les élus et la Maison Blanche négociaient un gigantesque plan de relance économique qui pourrait aller jusqu'à 1.300 milliards de dollars.

L'administration Trump et la Banque centrale américaine ont redoublé d'efforts mardi pour éviter que la première économie du monde ne soit emportée par la pandémie de coronavirus, en annonçant des aides massives pour apporter un secours financier immédiat aux entreprises et aux ménages les plus touchés.

L'administration Trump et la Banque centrale américaine ont redoublé d'efforts mardi pour éviter que la première économie du monde ne soit emportée par la pandémie de coronavirus, en annonçant des aides massives pour apporter un secours financier immédiat aux entreprises et aux ménages les plus touchés.

La coalition populiste au pouvoir en Italie, que le chef de la Ligue Matteo Salvini a fait éclater, devrait être définitivement enterrée mardi avec une déclaration très attendue du chef du gouvernement Giuseppe Conte, au Sénat, et sa probable démission.

C'est le Musée d'Art & Histoire qui a accueilli la soirée de gala du Fonds Erasme destinée à financer un projet en génétique héréditaire lié au séquençage de l'ADN.

Les négociations entre démocrates et républicains ont échoué jeudi à mettre fin au "shutdown" aux Etats-Unis. La paralysie partielle des administrations fédérales, qui a mis des centaines de milliers de fonctionnaires au chômage forcé, va donc se prolonger, au moins jusqu'à la semaine prochaine.