Tout sur Sébastien Bazin

J'ai envie d'intituler la chronique d'aujourd'hui "Télétravail, suite et pas fin". Suite et pas fin car ce sujet est inépuisable et me vaut parfois des remarques car il s'agit d'un sujet très controversé.

Rachats d'hôtels de luxe, lancement d'un concept d'hôtel mobile, tentative d'achat d'Air France-KLM : le patron du numéro un européen de l'hôtellerie, Sébastien Bazin, est un hyperactif. Il s'explique sur cette frénésie qui vise à remodeler son groupe face à la montée de Booking et d'Airbnb.

Fondé en 1967, le champion français de l'hôtellerie est sur le point de céder le contrôle de son immobilier. Une manne qui doit lui permettre d'accélérer sa transformation, notamment grâce au digital.

L'ancien président français Nicolas Sarkozy rejoint le conseil d'administration du géant hôtelier AccorHotels, afin d'"accompagner la vision internationale" du groupe, a annoncé mardi AccorHotels dans un communiqué.

Alors qu'en Belgique, on boucle péniblement un budget qui au final ne plaît ni à gauche ni à droite, qu'aux États-Unis, les candidats au poste suprême se livrent à une surenchère de révélations plus ou moins scabreuses l'un sur l'autre et qu'en France, les primaires à droite se déroulent sans grand enthousiasme populaire, on en oublierait presque que la vie continue pour tout le monde et en particulier pour les entreprises.