Tout sur SD Worx

Une PME belge sur dix (9,7%) a déjà décidé de verser, cette année, la nouvelle prime coronavirus de maximum 500 euros, selon l'enquête trimestrielle sur l'emploi du prestataire de services RH SD Worx publiée mercredi.

Selon une enquête du prestataire de services RH SD Worx, les intentions d'embauche au sein des PME belges retrouvent pour la première fois leur niveau d'avant le début de la crise du coronavirus.

Pour la première fois en 15 mois, les intentions d'embauche atteignent à nouveau leur niveau d'avant la crise du coronavirus pour les PME belges, soit les entreprises qui comptent jusque 250 travailleurs. C'est ce qui ressort d'une enquête du fournisseur de services en ressources humaines SD Worx, publiée jeudi.

Plus d'un an après le début de la crise du coronavirus, le chômage temporaire continue de baisser, avec une diminution de 40% entre le mois d'avril et le mois de mai, selon l'Employment Tracker de SD Worx, qui analyse le statut du chômage temporaire en Belgique sur la base des données salariales de 70.000 employeurs et de près d'un million de travailleurs belges. "Les nouvelles sont positives", se réjouit le prestataire en ressources humaines. "Nous prenons la bonne direction, même si nous ne sommes pas encore sortis de la crise."

Au cours des cinq premiers mois de cette année, les employés ont pris nettement moins de jours de congé que d'habitude. Il y a même une diminution par rapport à l'année dernière, où la crise sanitaire avait également freiné le désir des travailleurs de prendre des congés, écrit De Zondag.

Le prestataire de services de ressources humaines SD Worx a sondé quelque 2.500 Belges sur leur position par rapport aux heures supplémentaires. Il en ressort que quatre personnes interrogées sur dix déclarent ne pratiquement jamais travailler le week-end, tandis que 14% affirment le faire "assez souvent", selon cette enquête publiée vendredi.

Le Hainaut est la province du pays qui compte le moins de jours de travail prestés en mars 2021. Alors que la Flandre et Bruxelles ont retrouvé leur niveau d'avant la crise du coronavirus, la Wallonie reste en plus grande difficulté, selon l'Employment Tracker de SD Worx du mois de mars qui analyse l'impact sur l'emploi de la crise sanitaire sur nos régions et provinces belges.

Les travailleurs de moins de 25 ans sont les plus durement touchés par la crise du coronavirus, ressort-il d'une enquête menée par le spécialiste RH SD Worx publiée mardi. Ils sont les plus susceptibles de travailler dans les secteurs où l'incidence du chômage temporaire est la plus élevée.

En 2020, 17% de l'ensemble des salariés du secteur privé ont reçu un bonus salarial, soit un avantage pécuniaire obtenu parce que des objectifs collectifs ont été atteints, indique vendredi le spécialiste des ressources humaines SD Worx. Les ouvriers représentent un peu plus du tiers des bénéficiaires de cet avantage, ce qui représente une hausse de 10% en un an.

Le principe de la période d'essai pour les personnes nouvellement engagées est supprimé depuis le 1er janvier 2014. Depuis, une clause d'essai dans le contrat de travail est considérée comme nulle, sauf rares exceptions (job étudiant, intérim, etc.).

Malgré la pandémie de Covid-19, 41% des travailleurs du secteur privé n'ont pas été absents un seul jour pour cause de maladie en 2020, ce qui représente une amélioration par rapport à 2019 (37%) et le meilleur niveau depuis 2010, selon une enquête de la société de ressources humaines SD Worx sur base des données salariales de 750.000 travailleurs belges du secteur privé.