Tout sur SD Worx

Les travailleurs de moins de 25 ans sont les plus durement touchés par la crise du coronavirus, ressort-il d'une enquête menée par le spécialiste RH SD Worx publiée mardi. Ils sont les plus susceptibles de travailler dans les secteurs où l'incidence du chômage temporaire est la plus élevée.

En 2020, 17% de l'ensemble des salariés du secteur privé ont reçu un bonus salarial, soit un avantage pécuniaire obtenu parce que des objectifs collectifs ont été atteints, indique vendredi le spécialiste des ressources humaines SD Worx. Les ouvriers représentent un peu plus du tiers des bénéficiaires de cet avantage, ce qui représente une hausse de 10% en un an.

Le principe de la période d'essai pour les personnes nouvellement engagées est supprimé depuis le 1er janvier 2014. Depuis, une clause d'essai dans le contrat de travail est considérée comme nulle, sauf rares exceptions (job étudiant, intérim, etc.).

Malgré la pandémie de Covid-19, 41% des travailleurs du secteur privé n'ont pas été absents un seul jour pour cause de maladie en 2020, ce qui représente une amélioration par rapport à 2019 (37%) et le meilleur niveau depuis 2010, selon une enquête de la société de ressources humaines SD Worx sur base des données salariales de 750.000 travailleurs belges du secteur privé.

Le salaire brut des Belges a augmenté en moyenne de 1,8% en 2020, indexations et augmentations barémiques comprises, selon les calculs publiés jeudi par SD Worx sur la base de données salariales de plus de 450.000 salariés à temps plein.

En 2020, l'absentéisme pour cause de maladie dans le secteur privé a légèrement progressé, passant de 5,35 à 5,96%, selon les chiffres de l'"Employment tracker" publiés lundi par le spécialiste des ressources humaines SD Worx.

Près de 2 millions de travailleurs du secteur privé sont appelés depuis la semaine dernière et toute cette semaine encore à désigner leurs représentants au conseil d'entreprise. Covid oblige, un accord facilite le vote électronique ou par correspondance. Avec quelle influence sur le taux de participation ?

S'il est devenu monnaie courante pour de nombreux travailleurs de consulter leurs e-mails professionnels voire de travailler pendant leur temps libre, 82% d'entre eux affirment avoir trouvé un bon équilibre entre vies privée et professionnelle, selon le prestataire de services RH SD Worx. Globalement, plus l'employeur offre de la flexibilité, plus le travailleur se sent à même de combiner ces deux sphères.

Une PME belge sur trois (des entreprises occupant de 1 à 99 travailleurs) veut recruter au cours du dernier trimestre de 2018. Il s'agit surtout de travail fixe et à temps plein, ou d'un emploi à plus de deux tiers. Pour les PME bruxelloises, les attentes en matière d'emploi atteignent un niveau record: 45 % d'entre elles déclarent vouloir recruter au quatrième trimestre, indique SD Worx.

Face à la contraction du marché du travail, les entreprises ont de plus en plus recours à des freelances. Seules trois entreprises belges sur dix disposent d'une politique RH adaptée au cas de ces travailleurs, nous apprend une enquête. "Les entreprises risquent de se tirer une balle dans le pied", affirme Jan Laurijssen, de SD Worx.

Près de quatre PME sur dix (38,1%) prévoient de recruter de nouveaux collaborateurs cet été. Les perspectives d'emploi sont à leur plus haut niveau depuis 2010, selon une enquête sur l'emploi commanditée par le prestataire de services RH SD Worx. L'an dernier à la même période, la volonté de recruter était estimée à 32,4% au sein des PME.

Si 97% des entreprises belges font appel à des indépendants, elles ne sont que 18,8% à leur confier des postes stratégiques, selon la dernière étude menée par le prestataire de services RH SD Worx publiée mardi. Avec ce taux, les sociétés belges se situent bien en-dessous de la moyenne des quatre autres pays européens étudiés (27,2%).