Tout sur sauvetage

"La Slovénie peut se passer d'un programme d'assistance financière", a estimé vendredi le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble. Le pays slave est souvent cité comme le prochain bénéficiaire d'une aide financière de l'Union Européenne, après Chypre.

Bien qu'il remette en question le plan d'aide de 10 milliards d'euros de l'Europe et du Fonds monétaire international à Chypre, le rejet de la taxation des dépôts bancaires par le Parlement chypriote n'a pas provoqué de panique sur les marchés financiers : après deux jours de faiblesse, tant les Bourses que l'euro s'inscrivent en hausse ce mercredi. Les actions bancaires, en particulier, redressent la tête après la syncope du début de semaine.

Pourquoi Chypre a dû accepter d'instaurer une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires - qui devrait rapporter au total 5,8 milliards d'euros - en contrepartie d'un prêt européen de 10 milliards d'euros? Qui est touché, et comment? Quelques repères sur le plan de sauvetage qui doit être soumis au Parlement lundi. Comment en est-on arrivé là?

Les nouvelles mesures envisagées par la BCE pour soulager la crise de la dette sont à l'étude, selon le premier ministre espagnol Mariano Rajoy. Il décidera ensuite d'une demande d'aide ou non.

L'accord conclu par l'Eurogroupe va permettre à la Grèce de respirer jusqu'en 2014. Mais de nombreux experts doutent que sa dette publique retrouve un niveau soutenable d'ici à 2020. Le feuilleton grec est loin d'être terminé...

De grosses incertitudes sont apparues à la fin août sur la concrétisation du second plan de sauvetage de la Grèce. Annoncé le 21 juillet, celui-ci s'élève à 158 milliards d'euros : 109 milliards fournis par l'Union et le FMI et 49 milliards par le privé.

L'accord signé jeudi par les dirigeants de la zone euro avalise la perspective d'un défaut de la Grèce sur une partie de sa dette. Un événement longtemps comparé à la faillite de Lehman Brothers. Les marchés semblent pourtant satisfaits. Explications.

Jean-François Jamet, Professeur d'économie politique de l'Union européenne à Science Po, tire les leçons de l'accord conclu au sommet de Bruxelles pour résoudre la crise de la dette. Interview .