Tout sur Salaires et pensions ou Salaires et allocations

De nombreux secteurs sont touchés par la forte hausse des prix de l'énergie, qui a aussi une influence sur les salaires. Mais "peu de secteurs connaissent à la fois un choc énergétique marqué couplé à un choc salarial significatif", ressort-il d'une étude de la Banque nationale, publiée vendredi.

Si certains ont de meilleurs revenus que d'autres, c'est que, en tout cas du point de vue matériel, ils ont fait un meilleur usage des libertés dont chacun dispose encore.

Bien que le droit à l'égalité de rémunération pour un même travail entre hommes et femmes est l'un des principes fondateurs de l'Union européenne, consacrés dans le traité de Rome depuis 1957, ce n'est pas le cas dans les faits. Et la pandémie, qui a touché davantage les travailleuses, a accéléré l'établissement de règles contraignantes.

"En 2021 et 2022, les salaires des travailleurs et travailleuses ne pourront pas augmenter de plus de 0,4%. C'est inacceptable", estiment les instances syndicales chrétiennes. La Centrale nationale des employés (CNE) et la Confédération des syndicats chrétiens (CSC) à laquelle elle est affiliée mèneront plusieurs actions syndicales le vendredi 24 septembre contre la loi de 1996 sur la norme salariale, ont-elles annoncé.

Cette augmentation se constate par rapport à 2020, année marquée par la pandémie de coronavirus, mais le nombre de salariés ayant bénéficié de la prime est un rien moins important qu'en 2019. Le montant de la prime est aussi en légère baisse étant donné qu'il se base sur les bénéfices de l'exercice comptable précédent et que forcément celui de 2020 ne fut pas le meilleur pour la majorité des entreprises.

Le syndicat chrétien ACV Puls considère mercredi qu'il est possible d'augmenter le salaire des travailleurs, alors que la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a évoqué mardi une marge insuffisante dans le contexte économique actuel. La concertation bisannuelle sur les conditions de travail et de rémunération débutera prochainement.

En 2018, le revenu net imposable des Belges atteignait en moyenne 18.768 euros, indique lundi Statbel, l'office belge des statistiques. Ce chiffre provient des déclarations 2019 pour l'année 2018. La Flandre reste la région affichant les revenus les plus élevés du pays.

Lier le salaire et l'ancienneté devrait être limité dans le temps, selon plusieurs chercheurs de la Vlerick Business School et la firme de consultance de RH Hudson. Les chercheurs se basent sur le fait que l'écart salarial entre jeunes et anciens travailleurs en Belgique est l'un des plus élevé d'Europe.

Les travailleurs belges peuvent s'attendre à une augmentation de salaire moyenne de 2,8% en 2017, soit la hausse la plus élevée enregistrée en cinq ans et supérieure à la moyenne d'Europe occidentale (2,1%), selon l'étude mondiale annuelle sur les rémunérations de Korn Ferry Hay Group diffusée vendredi. Cette importante hausse est cependant en grande partie attribuable à l'inflation.