Tout sur Saint-Trond

En Flandre, les particuliers pourront désormais investir dans la construction d'écoles. Mais celles-ci devront partager leurs infrastructures sportives en dehors des heures de cours.

Un total de 245 emplois sont à nouveau menacés chez Punch Powertrain, le spécialiste des systèmes de transmission établi à Saint-Trond, a indiqué jeudi le syndicat chrétien ACV-CSC Metea, confirmant une information de Het Belang van Limburg. Cela concerne 193 ouvriers et 52 employés. Plus de 60% des ouvriers perdraient leur place.

Une plainte commune a été déposée par 78 compatriotes contre l'agence de voyage "De Blauwe Vogel", à Saint-Trond. Ces Belges étaient partis début mars pour une croisière dans les Caraïbes. Mais quatre passagers belges sont entre-temps décédés du coronavirus et plusieurs autres se trouvent toujours à l'hôpital, rapporte Het Laatste Nieuws vendredi.

Ces derniers jours, Punch Powertrain, une très belle entreprise du pays qui dispose d'un quartier général à Saint-Trond, de sites en Europe et en Chine, a dû sabrer dans ses effectifs. Ce spécialiste des boîtes de vitesses pour les véhicules électriques et hybrides, qui a notamment comme grand client le groupe chinois Geely, la maison mère de Volvo, va licencier 172 ouvriers et 16 employés de son site limbourgeois. En cause, le ralentissement de la croissance du marché automobile en Chine et en Europe.

Alors qu'en janvier dernier, près de 500 emplois à temps plein étaient vacants dans l'industrie automobile, seule la moitié d'entre eux ont été pourvus six mois plus tard, rapporte mardi Agoria, la fédération de l'industrie technologique, qui évoque "un problème structurel".