Tout sur Sabena Aerospace

Le nouveau groupe aérospatial Blueberry a été lancé vendredi matin depuis Brussels Airport. Il est constitué de Sabena Aerospace et de la Sabca, dont les parts détenues par le groupe français Dassault avaient été reprises début février par Sabena Aerospace et la Société fédérale de participations et d'investissement (SFPI), le bras financier de l'Etat fédéral.

Sabena Aerospace et la SFPI se sont associées pour racheter les 96,85 % que Dassault détenait dans la Sabca.

La reprise de la Sabca par la Société Fédérale de Participations et Investissements (SFPI) et Sabena Aerospace annoncée vendredi permettra de donner un second souffle au groupe aérospatial belge après trois ans de transformation, a estimé son patron Thibauld Jongen. A l'entendre, l'entreprise "revient de loin". Il se félicite du retour du caractère profondément belge de la Sabca et de la complémentarité à venir avec Sabena Aerospace.

La Société Fédérale de Participations et Investissements (SFPI), bras financier de l'Etat fédéral, et Sabena Aerospace ont conclu un accord afin de d'acquérir la participation de Dassault Belgique Aviation (96,5%) dans le groupe aérospatial belge Sabca, annoncent-ils vendredi. Le montant de l'opération s'élève à 74,5 millions d'euros.

Sabena Aerospace a investi un million d'euros dans sa nouvelle station de maintenance à Brussels South Charleroi Airport (BSCA), qui a récemment été ouverte et présentée mercredi. La société belge de maintenance ambitionne de la sorte de renforcer le service offert aux compagnies aériennes présentes à Gosselies, en particulier Air Belgium, dont elle est d'ailleurs actionnaire. Le but est de proposer prochainement ses services à tous les types d'avions.

La nouvelle compagnie aérienne Air Belgium a levé le voile ce jeudi sur son actionnariat. Porté à un montant de 20 millions d'euros, le capital souscrit est réparti entre cinq actionnaires, dont font notamment partie Niky Terzakis, son patron, la SRIW, la SFPI et Sabena Aerospace.

Plus d'une vingtaine d'entreprises belges ont conclu des accords avec le groupe britannique BAE Systems en vue d'explorer les possibilités de collaborations éventuelles en cas du choix par le gouvernement de l'avion de combat européen Eurofighter pour succéder aux F-16 vieillissants, a indiqué mercredi le groupe de défense.