Tout sur SAB Miller

Les analystes attendaient AB InBev au tournant : le principal brasseur mondial pouvait-il encore dégager de la croissance interne ? Pouvait-il digérer sans aigreur d'estomac ses grandes acquisitions (surtout celle du brasseur sud-africain SAB Miller, absorbé en 2016 et valorisé à 103 milliards de dollars) ?

Les actionnaires minoritaires du groupe brassicole britannique SAB Miller ont donné mercredi matin leur feu vert à la fusion avec son concurrent belgo-brésilien AB InBev, numéro un mondial du secteur, lors d'une assemblée générale à Londres. Les actionnaires de Newbelco, une société anonyme qui détient provisoirement les actifs d'AB InBev, en ont fait de même quelques minutes plus tard, annonce le brasseur belgo-brésilien dans un communiqué.

AB Inbev veut faire une offre sur SAB Miller. Si l'acquisition de la brasserie sud-africaine se réalise, AB InBev accèdera à des marchés rentables où il n'est pas encore très présent. Les organes de surveillance en matière de concurrence ont cependant leur mot à dire.