La CNE dénonce une "proposition inacceptable" de Ryanair

La CNE dénonce une "proposition inacceptable" de Ryanair

La CNE critique la proposition d'accord lancée mardi par Ryanair. La compagnie aérienne à bas coûts se disait notamment prête à reconnaître des délégations syndicales pour les pilotes et le personnel de cabine basés en Belgique, et à inscrire la législation nationale sur le travail dans de futures conventions collectives de travail (CCT).

Ryanair prête à reconnaître la législation belge sur le travail

Ryanair prête à reconnaître la législation belge sur le travail

La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair est prête à reconnaître des délégations syndicales pour les pilotes et le personnel de cabine basés en Belgique, et à inscrire la législation nationale sur le travail dans de futures conventions collectives de travail (CCT), a annoncé mardi l'entreprise dans une lettre aux syndicats belges. Elle demande par contre que la grève annoncée pour le 28 septembre soit annulée. Du côté de la CNE, c'est tout réfléchi: la grève est maintenue.

Ryanair dément les affirmations d'un "chaos" pour la prochaine grève, confirmée le 28 septembre

Ryanair dément les affirmations d'un "chaos" pour la prochaine grève, confirmée le 28 septembre

Ryanair a rejeté jeudi les "fausses déclarations" de la CNE selon lesquelles la grève de la part d'une "petite minorité" de son personnel de cabine le 28 septembre provoquera un "chaos" sur son réseau. La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts s'appuie sur son expérience des différentes actions du même genre de cet été pour étayer son propos ainsi que sur ses mesures préventives d'annulations de vols.

Aux sources des turbulences sociales chez Ryanair

Aux sources des turbulences sociales chez Ryanair

Ryanair est secouée depuis un an par des turbulences sociales inédites, avec des milliers de vols annulés, des grèves dans plusieurs pays et une bruyante contestation de ses pilotes, hôtesses et stewards. Retour aux sources de cette grogne.

Ryanair a sept jours pour répondre à un projet des syndicats belges

Ryanair a sept jours pour répondre à un projet des syndicats belges

Les syndicats belges présents mardi matin à une réunion de négociation avec la direction de Ryanair à Bruxelles lui ont transmis un projet de convention collective de travail (CCT), a-t-on appris auprès de certains de leurs représentants. Ce texte, déposé en front commun, prévoit que la compagnie aérienne à bas coûts accepte de reconnaître la législation belge sur le travail dans un délai raisonnable. L'entreprise irlandaise dispose à présent de sept jours pour se prononcer sur le contenu du texte.

"Pas de droits, pas de vols": la grève Ryanair fait rage en Allemagne

"Pas de droits, pas de vols": la grève Ryanair fait rage en Allemagne

Ryanair, en proie à des turbulences sociales inédites depuis un an, fait face mercredi à une nouvelle grève forçant la compagnie à annuler plus du tiers de ses vols depuis et vers l'Allemagne, préambule d'un débrayage européen fin septembre.

Ryanair: Les pilotes irlandais concluent à leur tour une convention collective de travail

Ryanair: Les pilotes irlandais concluent à leur tour une convention collective de travail

Ryanair vient de conclure la deuxième convention collective de travail en son sein. Après que les pilotes basés en Italie ont voté en faveur d'un tel texte avec la direction de la compagnie aérienne à bas coûts la semaine passée, ce sont maintenant leurs collègues irlandais qui les ont imités, annonce ainsi le syndicat de pilotes local Ialpa.

Ryanair prêt à rencontrer le ministre Peeters à propos de sa nouvelle politique de bagages

Ryanair prêt à rencontrer le ministre Peeters à propos de sa nouvelle politique de bagages

Ryanair a sollicité une rencontre avec les représentants du ministre fédéral de l'Economie, Kris Peeters, afin d'expliquer comment ses nouvelles règles concernant les bagages "respectent pleinement les lois belges et européennes", indique mercredi la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts. Mardi, le ministre belge avait écrit au patron de Ryanair pour se plaindre de cette nouvelle politique, qui entrera en vigueur le 1er novembre.

Pas de supplément bagage pour les passagers de Ryanair ayant réservé jusqu'au 31 août

Pas de supplément bagage pour les passagers de Ryanair ayant réservé jusqu'au 31 août

Ryanair va offrir des "cadeaux de Noël" avant l'heure, se targue la compagnie aérienne jeudi. Elle va en effet offrir un bagage enregistré gratuit de 10 kg aux clients non-prioritaires qui ont réservé un vol avant le 31 août pour voyager après le 1er novembre, date à laquelle l'entreprise irlandaise appliquera sa nouvelle politique de bagage.

La reprise de Laudamotion par Ryanair finalisée

La reprise de Laudamotion par Ryanair finalisée

Ryanair détient désormais 75% des parts de Laudamotion, la compagnie aérienne autrichienne fondée par l'ancien triple champion du monde de F1 Niki Lauda. Le reste de l'entreprise demeure aux mains de ce dernier, a annoncé mercredi le patron de la deuxième compagnie, Andreas Gruber, depuis Vienne.

Un aller-retour pour New York à 300 euros? Voici les dessous de cette offre alléchante

Un aller-retour pour New York à 300 euros? Voici les dessous de cette offre alléchante

Lire la chronique d'Amid Faljaoui - Prendre un aller-retour pour New York au départ de Bruxelles et sans escale et tout cela pour le prix de 300 euros: est-ce possible? Oui, à partir du mois de mai prochain grâce à la compagnie danoise Primera. Amid Faljaoui, notre chroniqueur économique, nous livre les dessous de cette offre alléchante et nous rappelle que le "gratuit" coûte souvent cher à l'arrivée!

Ryanair: Test-Achats dispose de 1.350 dossiers de voyageurs et entame l'action en justice

Ryanair: Test-Achats dispose de 1.350 dossiers de voyageurs et entame l'action en justice

Jusqu'à présent, 1.350 personnes lésées par la compagnie aérienne à bas coûts Ryanair après les grèves de l'été ont enregistré leur plainte auprès de l'association de consommateurs Test-Achats. Celle-ci introduit ce vendredi les 50 premiers dossiers devant la justice de paix, à Zaventem et Charleroi, et se montre confiante sur leur issue, qui, elle l'espère, pourra faire revenir la compagnie irlandaise sur ses positions. Si cela ne devait pas être le cas, Test-Achats s'engage à introduire chaque dossier afin que tous les passagers soient indemnisés.