Tout sur Russie

La société liégeoise ACTE a conclu un contrat d'un million d'euros avec l'entreprise chinoise ENN Energy Power Technology pour la fourniture d'échangeurs de chaleur uniques au monde.

Bruxelles dévoile mercredi des mesures destinées à lutter contre la désinformation liée au nouveau coronavirus, appelant les géants de l'internet à rendre des comptes et dénonçant des campagnes de la Russie et la Chine.

Le Brent de la mer du Nord a plongé mercredi en Asie de plus de 12%, à moins de 17 dollars le baril, et le pétrole américain a effacé des gains initiaux et a baissé lui aussi, dans un marché ravagé par la pandémie de Covid-19.

Le début de semaine avait été un peu plus clément sur les marchés, mais mercredi l'anxiété revenait en force, avec de sévères reculs sur les places européennes et une ouverture qui s'annonçait négative aussi à Wall Street.

Perturbations des marchés des denrées agricoles, manque de bras dans les champs, protection déficiente des salariés de l'agroalimentaire face au coronavirus: dans un rare communiqué commun, les dirigeants des trois organisations multilatérales chargées de l'alimentation, de la santé, et du commerce, FAO, OMS et OMC, mettent en garde contre un risque de crise alimentaire mondiale.

L'économie chinoise connaît un coup d'arrêt, les Bourses tanguent (le Bel 20 a vécu lundi dernier sa pire séance depuis octobre 2008), les taux s'effondrent. Le coronavirus fait de nombreuses victimes mais, sur les marchés, le pétrole est sans aucun doute la principale. Le 9 mars, il plongeait de plus de 20% sous 35 dollars le baril, soit moins de la moitié des 71,75 dollars atteints début janvier après le raid américain visant le général iranien Qassem Soleimani.