Tout sur Rudi Vervoort

Le gouvernement bruxellois voit le chemin d'un retour à une vie plus normale. Face aux risques connus, il l'emprunte déjà progressivement, a déclaré jeudi après-midi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort présentant les ambitions du gouvernement régional pour l'année à venir. Celles-ci sont toujours placées sous le signe de la relance face aux conséquences de la pandémie de Covid 19, mais pas seulement.

Rudi Vervoort, le ministre- président de la Région de Bruxelles-Capitale, a déposé auprès de ses partenaires de gouvernement son très attendu plan taxi.

L'application du Covid Safe Ticket continue de faire débat dans la capitale. La Fédération du loisir s'est exprimée par voie de communiqué ce vendredi et nous avons contacté son vice-président Dominique Collignon pour revenir sur celui-ci. Le secteur du loisir, déjà lourdement victime des confinements, a peur des conséquences économiques que pourrait amener l'application d'un Covid Safe Ticket sur le territoire bruxellois et notamment la concurrence déloyale avec les autres régions du pays.

Entretien avec Olivier Carrette, CEO de l'Union professionnelle su secteur immobilier (Upsi), Rudi Vervoort, ministre-président de la Région bruxelloise et Robert de Mûelenaere, CEO de la Confédération Construction sur la hause des prix dans l'immobilier.

Les premiers coups de pelleteuse ont été donnés pour le futur Mediapark à Bruxelles. Le projet est ambitieux: doter la capitale d'un nouvel écosystème dédié aux médias et aux industries créatives dans un espace vivant qui comprendra aussi des parcs, des commerces et des logements. Visite guidée.

À partir du 1er juillet prochain, les abonnements annuels STIB de tous les élèves et étudiant(e)s ne coûteront plus que 12 euros par an. Pour les jeunes bruxellois de 18 à 24 ans (hors statut étudiant), cette mesure entrera en vigueur dès février 2022, a annoncé dimanche le gouvernement bruxellois.

En réaffirmant l'interdiction aux chauffeurs Uber d'utiliser leur smarpthone pour prendre des courses, la Région bruxelloise ne fait qu'appliquer un arrêt de la cour d'appel rendu en janvier. Mais elle relance les tensions entre taxis et Uber. Tout en assurant préparer une réglementation qui permette à chacun d'enfin coexister.

Les chauffeurs UBER ne sont pas contents et ils l'ont montré en manifestant devant le cabinet de Rudi Vervoort, le ministre président de la Région bruxelloise. Il faut dire que ce dernier a interdit, depuis ce lundi, à ces chauffeurs, d'utiliser leur smartphone pour accepter des courses. Or, comme vous le savez, ces chauffeurs indépendants fonctionnent exclusivement via une application sur smartphone.

L'essor du télétravail pourrait accélérer la mutation du territoire bruxellois. Des dizaines de milliers de mètres carrés de bureau vont se libérer, soit via une rationalisation des surfaces, soit via le besoin d'espaces "up-to-date". De quoi dynamiser la reconversion de quartiers qui étaient jusqu'à présent monofonctionnels, comme le quartier nord ou le quartier européen. Une opportunité que la Région ne peut pas rater.

A cause de la pandémie de Covid-19, le secteur touristique est pour ainsi dire à l'arrêt. Ce dernier génère, en temps normal, environ 10% des revenus de la Région bruxelloise et plus de 50.000 emplois directs. Le tourisme de séjour qui génère annuellement 1,2 milliard d'euros en Région bruxelloise est particulièrement touché, et à travers lui, c'est tout e secteur hôtelier qui trinque.

La construction d'un nouveau stade à l'emplacement du stade Roi Baudouin par le privé, dans un modèle économique qui prévoit un club résident et une multiplication d'activités, est incompatible avec le projet Néo 1 de réaménagement du plateau du Heysel, a affirmé vendredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

Un projet d'agora urbaine ouverte sur la ville, esquissé par les bureaux d'architecture danois COBE et bruxellois BRUT, a été désigné par un jury d'experts pour réaménager le rond-point Schuman, coeur du quartier européen à Bruxelles, ont indiqué jeudi le ministre-président Rudi Vervoort et le ministre de la Mobilité Pascal Smet.