Tout sur Rudi Thomaes

Rudi (Rudolf) Thomaes, qui a dirigé la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) durant huit années, est décédé à l'âge de 65 ans, a fait savoir mercredi l'actuel administrateur délégué de l'organisation patronale, Pieter Timmermans. Son successeur a indiqué perdre "un compagnon de route intègre, à qui je pouvais toujours m'adresser pour recevoir de bons conseils".

Rudi Thomaes, qui quittera en juillet la Fédération des entreprises de Belgique, concentrera son attention sur l'International Business Institute (IBI), un projet de formation dont il est l'une des chevilles ouvrières.

Peter Timmermans succédera à Rudi Thomaes comme administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique en juillet. Ingénieur commercial de formation, il est présent au sein de la FEB depuis 1998.

Rudi Thomaes rejoint le conseil d'administration d'Umicore. L'administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique est notamment président de Healthcare Bekgium, membre du conseil de régence de la BNB et administrateur de la start-up Restore.

Les portes de l'Arabie saoudite s'ouvrent au secteur médical belge : les deux pays viennent de signer un accord de coopération en matière de soins de santé. Cet accord, d'un montant de 500 000 euros, porte sur un large éventail d'activités, allant du transfert de technologies médicales à la formation de spécialistes.

L'administrateur-délégue de la FEB, Rudi Thomaes (FEB), est d'avis que la nouvelle période de turbulences politiques qui s'ouvre après le non de la N-VA à la note de Di Rupo ne devrait pas affecter gravement l'économie. Il faudra toutefois trouver rapidement des solutions à l'égard de la sortie trop précoce du marché du travail, déclare-t-il dans une interview au quotidien La Libre.

La FEB lance un nouveau simulateur qui permet de calculer, en temps réel, l'impact de mesures politiques en matière de solde budgétaire, de dette publique et de croissance économique. Un outil précieux pour les négociateurs mais qui révèle des chiffres inquiétants pour notre portefeuille. Présentation en exclusivité.

L'impasse politique tenace en Belgique coûte de plus en plus d'argent aux entreprises. Les entrepreneurs voient leurs coûts augmenter, ratent des commandes et redoutent une perte d'image sur les marchés internationaux, a souligné lundi Rudi Thomaes, patron de la FEB, dans le journal néerlandais Het Financieele Dagblad.