Tout sur RTL-TVI

A la veille de son introduction sur Euronext Bruxelles, le FC Bruges a décidé de déclarer forfait. Le club précise qu'il s'agit d'un report et pas d'une annulation.

Le bénéfice opérationnel ajusté de RTL Belgium était en chute libre l'an dernier, à la suite de la baisse des revenus publicitaires. Il est ainsi passé à 16 millions d'euros, contre 36 millions d'euros pour 2019, selon les résultats annuels de sa maison-mère RTL Group publiés vendredi. Le chiffre d'affaires de la filiale belge, que le groupe allemand possède désormais à 100%, a reculé de 26 millions d'euros ou de 14%, pour s'établir à 159 millions (185 millions en 2019).

Plus d'une PME (22,7%) sur cinq prévoit d'embaucher ces trois prochains mois. Une tendance similaire se manifeste en Flandre et en Wallonie tandis que les petites et moyennes entreprises bruxelloises sont plus optimistes et retrouvent presque leur niveau pré-coronavirus. Plus d'un tiers d'entre elles (33,9%) veulent recruter au 4e trimestre, indique mercredi le prestataire de ressources humaines SD Worx.

Seuls 20.000 jobs étudiants ont été relevés au mois de juillet, contre 50.000 au cours de la même période en 2019, soit une baisse de 62%, ressort-il vendredi des données salariales du prestataire de services RH SD Worx. Entre janvier et juillet 2020, près d'un quart de jobs étudiants en moins ont été enregistrés.

RTL Belgium affiche au premier semestre des revenus en baisse à 66 millions d'euros, contre 90 millions d'euros sur la même période l'an dernier, indique jeudi RTL group à l'occasion de la publication de ses chiffres semestriels.

Deux études publiées jeudi, l'une par Securex, l'autre par SD Worx, deux entreprises de ressources humaines, montrent que le travail reprend en Belgique. Depuis le début du confinement, le nombre de recrutements a augmenté, ainsi que le taux de jours prestés

Un tiers des PME prévoient d'encore avoir recours à du chômage temporaire durant les mois de juillet et août, ressort-il vendredi d'une enquête réalisée à la mi-juin par le prestataire de services RH SD Worx. Ce sont surtout les structures employant entre 20 et 50 travailleurs qui éprouvent le besoin de cette mesure (56%), prolongée jusqu'au 31 août, tandis que les sociétés de moins de 5 salariés y recourront beaucoup moins (29%).

Malgré un frémissement au niveau des intentions de recrutement, la proportion de PME qui s'attendent à une réduction de l'emploi d'ici fin décembre n'a jamais été aussi élevée en 10 ans, selon une enquête menée par la société de ressources humaines SD Worx auprès d'un millier de chefs d'entreprise et responsables du personnel.

Premier secrétariat social du pays, SD Worx sort de quelques semaines particulièrement chahutées. Kobe Verdonck, son CEO depuis septembre dernier, livre son analyse sur les changements post-Covid à attendre et explique, notamment, la mue de son entreprise de "business to business" à "business to employee".

L'absentéisme pour maladie de courte durée (moins d'un mois) a été réduit de près de moitié en mai par rapport à avril dernier. Une telle diminution est également constatée par rapport à mai 2019. Selon les statistiques du prestataire de services RH SD Worx publiées vendredi, qui s'appuie sur près d'1 million d'employeurs du secteur privé, la baisse concerne tant les employés que les ouvriers.

La Belgique compte parmi les pays européens où une grande proportion (62%) de la population active était en télétravail pendant le confinement. Elle signe un score supérieur à la moyenne, qui est de 57% pour les six pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas et Royaume-Uni) où une enquête de SD Worx a été menée auprès d'employés salariés.

Plus de huit Belges sur 10 (83%) aiment travailler dur. Ils changent moins vite d'employeur et partent plus tard à la pension, selon une enquête menée par le prestataire de ressources humaines SD Worx, à la veille du 1er mai, auprès de 2.500 Belges et publiée mercredi.

Près de six petites et moyennes entreprises belges sur 10 (59%) recourent au chômage temporaire dans le cadre de la crise du coronavirus, contre 40% qui n'invoquent pas cette mesure d'aide, ressort-il lundi d'une enquête menée par le prestataire RH SD Worx auprès de plus de 1.000 PME.

La majorité des travailleurs concernés par le chômage temporaire en raison de l'épidémie de Covid-19 toucheront un montant net compris entre 1.000 et 1.500 euros, d'après les calculs de la société de ressources humaines SD Worx. Celle-ci estime dès lors lundi que "des mesures de soutien supplémentaires, comme celles du secteur bancaire, sont donc les bienvenues".