Tout sur Ronald de Rooy

Le marché italien des résidences secondaires est généralement peu volatil. Bien que les prix soient inférieurs à ceux précédant la crise et que l'offre se soit étoffée, il est inutile d'espérer y faire l'affaire du siècle.