Tout sur Roma

Le terme de "post-vérité" censé décrire notre époque et notre rapport à la vérité souffre, selon nous, de deux défauts majeurs. D'un côté, il postule qu'il fut un temps où l'humanité se serait souciée pleinement de la vérité.

Quoi qu'il advienne aux Oscars dimanche, Roma, le film d'Alfonso Cuarón - déjà primé au Festival de Venise, aux Golden Globes et aux Baftas - sortira vainqueur. Soit il repart avec le plein de récompenses et ce sera le triomphe légitime d'un chef-d'oeuvre. Soit il récolte peu ou pas de statuettes, et c'est le monde du cinéma qui aura refusé de reconnaître Roma à sa juste valeur (c'est-à-dire celle de chef-d'oeuvre), et tout ça à cause d'une simple querelle sur son mode de diffusion.

Netflix est très critiqué pour refuser de laisser passer un chef-d'oeuvre en salle de cinéma avant de le diffuser pour ses abonnés. En réalité, cette critique est abusive et devrait être adressée aux producteurs d'Hollywood qui ne veulent financer que des films de super héros. C'est ce que nous dit Amid Faljaoui, notre chroniqueur économique.