Tout sur Robot

La filiale de bpost Active Ants a pris possession cet été d'un nouveau centre à Willebroek (province d'Anvers) où sont empaquetés des milliers d'articles pour les boutiques en ligne, indique l'entreprise postale mercredi. Petite particularité : les employés y collaborent avec 50 robots.

Zora, Sophia, Grace, Talos, Atlas et maintenant le Tesla Bot annoncé par Elon Musk... Les robots humanoïdes roulent des mécatroniques aux portes d'un futur plus ou moins proche et pavés d'intentions plus ou moins claires. Pour aider les seniors. Ou soulager l'humain des tâches les plus lourdes et dangereuses... Mais avant cela, il faudrait que l'humano-robot tienne debout. Au propre comme au figuré.

Il parle chinois et anglais, donne des petits cours de maths, plaisante et propose des jeux: ce professeur idéal est un robot de la taille d'un enfant, présenté récemment à Shanghai et conçu pour être un "compagnon" des tout-petits solitaires.

'Des siècles d'innovation technologique nous enseignent que chaque nouvelle vague détruit les emplois obsolètes, en améliore d'autres et en crée de nouveaux.' Selon Marc De Vos, le pessimisme concernant l'impact de l'intelligence artificielle sur l'emploi est injustifié, sous réserve que nous fassions les bons choix.

Des chercheurs de l'université d'Oxford avaient prédit il y a quelques années déjà que 47 % de l'emploi aux Etats-Unis seraient automatisés dans les décennies à venir. Aujourd'hui, chacun se demande si son poste est menacé. Mais la robotisation ne constitue pas seulement une menace : elle engendre aussi des opportunités pour l'investisseur.

La technologie révolutionne les métiers et la banque en particulier. Dernière victime en date de cette digitalisation des services bancaires, la gestion de portefeuille. Après le trading "online" et les paiements mobiles, de jeunes start-up technologiques emploient des robots pour gérer de manière automatisée l'argent de leurs clients.

Les robots et l'intelligence artificielle vont-ils piquer nos jobs dans les années à venir ? Selon le Forum de Davos, la crainte est justifiée, mais heureusement il y a aussi des raisons d'espérer. Notamment, parce que nous ne savons encore rien des métiers qui vont se créer demain avec ces nouvelles technologies.

La firme technologique IBM a dépensé pas moins d'un milliard pour s'offrir un acteur de l'imagerie médicale. Une étape pour booster son super ordinateur Watson qui se présentera à terme comme le robot qui diagnostiquera les malades. Mais voici pourquoi on est encore loin du compte.

De passage chez Vanden Borre à Bruxelles, le petit robot Nao de la firme française Aldebaran effectue ses premières démonstrations d'objets connectés en Belgique. Pour Numerik, Trends-Tendances a obtenu la seule interview belge du petit humanoïde...

Une centaine de robots exhibaient leurs boulons et leurs disques durs à la première édition du salon Innorobo qui se tenait à Lyon du 23 au 25 mars. Parmi eux, la fine fleur humanoïde de la robotique française et asiatique. Reportage.