Tout sur Roberto Azevedo

Fragilisée par les critiques des Etats-Unis, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) entre lundi à Buenos Aires dans le coeur des discussions en demandant au gouvernement de Donald Trump "un engagement politique" et plus de "flexibilité".

L'administration Trump juge l'Organisation mondiale du commerce incapable d'empêcher les pratiques commerciales déloyales et promet une approche "plus agressive" pour défendre les intérêts américains, qui pourrait passer par des représailles douanières, selon un document officiel publié mercredi.

Le Brésilien Roberto Azevedo va officiellement rempiler en septembre pour un second mandat à la tête de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le Conseil général de l'organisation l'a nommé pour quatre ans.

Paralysée en raison du blocage par l'Inde d'un accord historique conclu à Bali en décembre 2013, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) est confrontée "à la plus grave crise" depuis sa création, a averti samedi à Pékin son directeur général.