Tout sur Robert de Mûelenaere

La Confédération Construction, qui défend les intérêts de plus de 16.000 entreprises du secteur de la construction, aura un nouvel administrateur délégué demain, mercredi. Niko Demeester succèdera à Robert de Mûelenaere en date du 1er décembre, annonce la confédération mardi.

Les entreprises de construction n'ont pas le sourire en ce début d'année. Et pour cause, 55% d'entre elles indiquent que leur carnet de commandes est inférieur à la normale. Fin 2020, 37% des entreprises ont également conclu nettement moins de contacts pour d'éventuels nouveaux chantiers tandis qu'un tiers connaissent des problèmes de liquidités, ressort-il mardi d'une enquête de la Confédération Construction.

Entre 2014 et 2019, le nombre de travailleuses dans le secteur a augmenté de 16,5%, alors que le nombre total de travailleurs et de travailleuses dans le secteur n'a augmenté que de 0,4% durant la même période. La part des femmes dans la construction est donc passée de 7,8% à 9% au cours des cinq dernières années, indique mercredi la Confédération Construction.

Environ 4.500 travailleurs du secteur de la construction devront observer une quarantaine de dix jours après la décision des autorités de revoir la stratégie de dépistage du coronavirus, a calculé la Confédération Construction. Elle s'inquiète que cela puisse entraver le fonctionnement des chantiers et demande que les entreprises, déjà fortement touchées par la crise, puissent prolonger les délais de livraison.

La Confédération Construction déplore la chute du gouvernement fédéral, et espère que la sérénité et le bon sens prévaudront. Une stagnation politique au cours des mois à venir serait irresponsable, indique mercredi la Confédération dans un communiqué.

La croissance soutenue dans le secteur de la construction en Belgique participe enfin à la création d'emplois, s'est réjoui jeudi Robert de Mûelenaere, l'administrateur délégué de la Confédération construction. Actuellement, quelque 11.500 emplois sont d'ailleurs vacants dans le secteur, mais il peine, comme d'autres, à recruter de la main d'oeuvre qualifiée.

La croissance du secteur de la construction devrait s'intensifier cette année, a indiqué jeudi la Confédération Construction à l'occasion de sa conférence de presse annuelle. La progression du volume de travaux pourrait passer de plus de 2% l'année dernière à plus de 3% en 2018.

Le gouvernement fédéral - qui a bouclé vendredi soir son budget - a manifestement décidé de faire la sourde oreille à la demande répétée des partenaires sociaux de redresser la position compétitive des coûts salariaux dans la construction, s'inquiète dimanche la Confédération Construction qui défend les intérêts de plus de 15.000 entreprises du secteur de la construction.

En 2015, 65% des sociétés de construction contrôlées en Belgique étaient en infraction sociale. Chez les indépendants, 363 personnes sur 753 contrôlées l'étaient également, rapporte samedi Le Soir. Les fraudes sont relatives au détachement des travailleurs.