Tout sur Riyad

L'économie chinoise connaît un coup d'arrêt, les Bourses tanguent (le Bel 20 a vécu lundi dernier sa pire séance depuis octobre 2008), les taux s'effondrent. Le coronavirus fait de nombreuses victimes mais, sur les marchés, le pétrole est sans aucun doute la principale. Le 9 mars, il plongeait de plus de 20% sous 35 dollars le baril, soit moins de la moitié des 71,75 dollars atteints début janvier après le raid américain visant le général iranien Qassem Soleimani.