Tout sur RH

Plus de huit entreprises sur dix sont satisfaites de la performance de leur département RH et se fient aux connaissances de leur personnel RH. Malgré ce niveau élevé de satisfaction, près de quatre entreprises sur dix se demandent tout de même si leur département RH est prêt pour l'avenir, révèle une enquête du groupe de services RH Acerta.

Par Jo Buvens - En cette Journée de l'Entrepreneur, cela vaut la peine de se pencher un instant sur les clés du succès d'une entreprise. Nul besoin de chercher longtemps pour s'apercevoir que la diversité en est l'une des clés essentielles.

Recruter, c'est partir à la recherche de personnes désireuses d'évoluer qui pourront, de cette manière, contribuer à la croissance de votre entreprise. Tel est le message que véhicule le slogan de BDO Belgium : "Make our clients and people grow". Il était dès lors tout naturel que nous le traduisions dans une politique RH permettant au personnel de progresser au sein de l'entreprise, et ce en prenant des mesures qui renforceront aussi l'attractivité de la société sur le marché du recrutement.

Nous vivons dans un monde en constante évolution à la fois incertain, complexe et ambigu dans lequel nous ne pouvons plus tabler sur les certitudes du passé. Les organisations ont de plus en plus de difficultés à élaborer des projets à long terme. Parallèlement, elles visent des résultats durables et mesurables. Que cela signifie-t-il pour les RH ?

Les mécaniciens se contentent de plus en plus souvent d'une réinitialisation informatique pour réparer les voitures ; en cas de réclamations, vous communiquez avec une machine au service clientèle ; des robots adroits préparent les commandes dans des points de distribution gigantesques ... Parmi les collaborateurs physiques qui restent, la moitié souffre d'un burn out pendant que l'autre moitié refuse d'admettre que la numérisation et la désarticulation battent leur plein. Question : " Comment le secteur des RH va-t-il évoluer ? "

Notre cadre (de vie) en mutation est VUCA (Volatile, Uncertain, Complex, Ambiguous), ce qui se ressent sur le terrain. Mais nous ne nous considérons jamais comme cause du changement, que nous attribuons plutôt à d'autres éléments : contexte, réorganisation, nouveau dirigeant, mauvaise équipe, clients pénibles... Si on se focalisait sur nous-mêmes ? Arriverons-nous à un " changement personnel " et donc à une vraie " agilité d'entreprise " ? Quel est le rôle d'un coach ou d'un dirigeant qui questionne ? La parole est à Marleen Boen, Managing Director chez Training & Coaching Square.

Lorsque vous visitez certaines entreprises, vous ne pouvez vraiment pas ignorer que l'atmosphère y est souvent à couper au couteau. La frustration est palpable dans tous les lieux à tous les niveaux, dans la relation entre les managers et les salariés mais aussi entre les collègues.