Tout sur revenus du capital

Le Premier ministre Michel a lu sa déclaration gouvernementale devant le parlement. L'accord sur le budget contient des bons points, mais les entrepreneurs, les actionnaires et les investisseurs restent avec un sentiment d'amertume. Si même ce gouvernement de centre droit cible le capital à risque, ce n'est pas un bon présage pour l'avenir.

Le gouvernement Michel peine à se dépêtrer du dossier sulfureux de la taxation des revenus du capital. Il confirme un "tax shift" pour les prochaines années. Mais sans jamais oser prononcer le nom des nouveaux impôts qui compenseront en partie la baisse du coût du travail.