Tout sur Resortecs

Plutôt que de gaspiller les produits invendus ou défectueux, de plus en plus d'entreprises tentent de les récupérer, de les réparer et de les remettre sur le marché. Ce processus de "logistique inverse" demande certes un investissement de départ, mais permet à terme de réduire les coûts et les émissions de CO2.

(Belga) Avec sa technologie de désassemblage de vêtements, la start-up belge Resortecs estime pouvoir réduire de moitié les émissions de CO2 dans le secteur de la mode à l'échelle mondiale. L'industrie textile est considérée comme le troisième secteur le plus polluant au monde, rejetant annuellement 1,2 milliard de tonnes de CO2, rappelle la PME fondée il y a quatre ans.