Tout sur résidence secondaire

Puisque, ces dernières semaines, les taux de l'épargne menacent de devenir presque négatifs et que toujours plus de pays se retrouvent au coeur de la tourmente terroriste, le Belge - et surtout le Flamand - opte de plus en plus souvent pour une seconde, troisième, ou même quatrième résidence en Espagne. C'est ce que dit Marleen De Vijt de chez Azull, leader du marché des biens immobiliers espagnols.

L'an dernier, 380.000 Belges (7,8%) avaient une seconde résidence. C'est un record historique. Après la crise de 2008-2009, le nombre de compatriotes disposant d'une deuxième habitation était passé de 370.000 en 2008 à 350.000 en 2012, rapporte jeudi L'Echo.

Malgré une augmentation ces dernières années du nombre de contribuables déclarant une propriété immobilière à l'étranger, trop de Belges continuent de dissimuler la leur aux yeux du fisc, a affirmé jeudi le député sp.a Dirk Van der Maelen, dans un communiqué.