Tout sur research in motion

Research In Motion a dévoilé le prototype de sa prochaine génération de smartphones, fonctionnant sous son futur système d'exploitation BlackBerry 10. Objectif : convaincre à tout prix les développeurs de créer des applications pour lui.

Le nouveau CEO de Research In Motion annonce une "révision globale" de la stratégie, y compris par d'éventuels partenariats ou ventes de brevets... voire une vente pure et simple du producteur du BlackBerry, dont le cours de Bourse a fondu de 80 % en un an.

Mike Lazaridis et Jim Balsillie, fondateurs et co-CEO de Research In Motion, "passent le témoin", selon leur double expression, à un nouveau patron. Ils laissent un BlackBerry au bord de l'asphyxie. Notamment boursière.

L'entreprise canadienne RIM, qui commercialise les célèbres smartphones, enchaîne les résultats négatifs. Distancée par la concurrence, elle tarde à se renouveler. Le lancement des prochains modèles, début 2012, est sa dernière planche de salut.

Research In Motion (RIM) a annoncé la suppression 2000 postes, soit 11% de ses effectifs. Les coupes claires toucheront notamment les Etats-Unis où le BlackBerry, longtemps smartphone favori des entreprises, subit la concurrence de l'iPhone et d'Android.

La part de marché de Nokia est tombée à son plus bas niveau depuis 1997, au profit notamment d'Apple - qui ravit la 4e place à Research In Motion (BlackBerry) - et des chinois ZTE et HTC, selon une étude du cabinet Gartner.

Les BlackBerry souffrent de plus en plus de la concurrence de l'iPhone et des smartphones sous Android. Microsoft, de son côté, peine à rentabiliser Bing, son moteur de recherche. Installer le second par défaut sur les premiers suffira-t-il à les renforcer ?

Sony Ericsson a clôturé un troisième trimestre dans le vert, après plusieurs trimestres de pertes. Pas de quoi pavoiser, cependant : le groupe nippo-suédois ne le doit pas à ses ventes - décevantes - mais aux coupes claires opérées dans ses effectifs.

Le patron de Microsoft a présenté neuf smartphones tournant sous Windows Phone 7. C'est la première fois en 18 mois que le géant de Redmond met à jour son système. Objectif : rejoindre le peloton de tête d'un secteur en pleine expansion.

Research In Motion développerait un téléphone à écran tactile et une tablette électronique, de quoi concurrencer sérieusement l'iPhone et l'iPad d'Apple. En matière de "smartphone", le BlackBerry perd en effet du terrain face l'iPhone... tandis que l'"iPad-killer" de RIM pourrait sortir d'ici la fin de l'année.