Tout sur Région de Bruxelles-Capitale

On dénombrait en janvier 499.813 travailleurs en chômage temporaire ce qui correspond à un bond de 330,4% par rapport à janvier 2020 et s'explique bien sûr par les mesures contre le coronavirus qui maintiennent toujours certains secteurs au ralenti voire à l'arrêt, selon des chiffres publiés lundi par l'Onem.

Le chômage à Bruxelles a augmenté de 4,1% en décembre dernier sur base annuelle, contre 2,7% en novembre, indique mercredi Actiris, l'office régional de l'emploi. Fin décembre, la Région de Bruxelles-Capitale comptait 90.586 chercheurs d'emploi, soit 3.564 personnes de plus qu'en décembre 2019.

Les trois quarts des personnes occupées (75%) dans les lieux de restauration en Belgique sont salariées, contre un peu plus de la moitié (51%) dans les cafés et les bars, ressort-il jeudi de données administratives compilées par l'office belge de statistique, Statbel. Un travailleur de café ou de bar sur dix combine un emploi salarié et un emploi indépendant, dans le même secteur ou un autre.

Le projet de mise en place d'une redevance kilométrique intelligente en Région de Bruxelles-Capitale ne peut pas entraîner une augmentation des impôts, ont réagi jeudi la Febiac (fédération belge du secteur automobile), Traxio (secteur automobile et secteurs connexes) et Renta (fédération des loueurs de véhicules), estimant que la proposition actuellement sur la table va "clairement" dans ce sens puisqu'elle "prévoit un demi-milliard de recettes supplémentaires."

Le gouvernement bruxellois s'est accordé sur le principe d'une aide spécifique de 3.000 euros à l'attention de toutes les entreprises dont les établissements sont dans l'obligation de fermer. La mesure proposée par la secrétaire d'Etat à la Transition économique Barbara Trachte (Ecolo) et le ministre bruxellois des Finances, Sven Gatz (Open Vld) vise essentiellement les cafés et bars obligés de fermer leurs portes pour un mois en raison de l'aggravation des chiffres relatifs à la contamination au sein de la population de la capitale.

La Région de Bruxelles-Capitale comptait fin août 90.927 chercheurs d'emploi, soit une augmentation de 1.865 personnes par rapport à l'an dernier (+2,1%), selon les dernières données de l'Office de l'emploi Actiris publiées jeudi. Il s'agit de la première augmentation annuelle significative en Région bruxelloise depuis le début de la crise sanitaire, et ce sont les jeunes qui en paient le prix fort.

Les prix de tous les types de logements ont continué d'augmenter et l'ont fait davantage que l'an dernier, ressort-il lundi des données de Statbel. "Cela s'est ressenti le plus pour les maisons de type fermé ou demi-fermé, et le moins pour les appartements."

Le marché immobilier belge affichait une santé resplendissante en 2019. L'annonce de la suppression du bonus logement en Flandre a suscité une certaine nervosité à l'automne, insignifiante au regard de la paralysie actuelle.

En novembre, 323.993 chômeurs complets indemnisés demandeurs d'emploi ont perçu une allocation, soit 8.674 de moins ou une baisse de 2,6% par rapport à novembre 2018, a annoncé lundi l'Office national de l'emploi (Onem).

En novembre, 323.993 chômeurs complets indemnisés demandeurs d'emploi ont perçu une allocation, soit 8.674 de moins ou une baisse de 2,6% par rapport à novembre 2018, a annoncé lundi l'Office national de l'emploi (Onem).

Plusieurs banques adapteront leurs tarifs à partir du 1er janvier 2020. Le prix de certains comptes et la location de coffres-forts seront notamment à la hausse, tandis que l'envoi d'extraits papier augmentera dans l'ensemble des établissements bancaires. Mais d'autres choses changeront dès ce 1er janvier 2020.

L'année 2019 aura apporté son lot de records sur le marché immobilier de bureaux à Bruxelles, annonce mercredi le bureau de conseil en immobilier d'entreprise Jones Lang Lasalle (JLL). Le taux d'occupation des bureaux est au plus haut depuis 2007 et la disponibilité atteint un niveau historiquement bas dans le "central business district" (CBD), entre autres.