Tout sur Régie des Bâtiments

Retour de balancier à la Régie des Bâtiments. Après des années à privilégier la location d'immeubles plutôt que l'achat, voilà que la stratégie de son administrateur délégué Laurent Vrijdaghs est enfin suivie par son ministre de tutelle.

La Régie des bâtiments, le gestionnaire immobilier de l'État fédéral, commencera à rénover les toits du musée Autoworld dans le parc du Cinquantenaire, à Bruxelles, dès le 1er février, annonce-t-elle jeudi. Les travaux dureront environ un an, sur une surface de quelque 9.000 mètres carrés. L'entrée sud de l'avenue de la Chevalerie sera fermée à l'ensemble de la circulation durant le chantier.

La Régie des Bâtiments, le "gestionnaire immobilier" de l'Etat fédéral, a reçu pour mission du Conseil des ministres de payer le plus rapidement possible les entrepreneurs et autres sous-traitants et fournisseurs auxquels elle fait appel pour ses chantiers, si possible dans des délais plus courts que le délai règlementaire de 30 jours, communique jeudi le ministre compétent, Koen Geens.

La Régie des bâtiments est en quête de fonds pour restaurer les serres royales de Laeken notamment, dont elle est propriétaire avec la Donation royale. La facture est évaluée à 12 millions d'euros, alors qu'il manque 350 millions au bras immobilier de l'Etat pour honorer tous ses engagements, rapporte le journal Le Soir lundi.

Des mois d'attente pour des bras supplémentaires, des centaines d'offres d'emplois qui restent ouvertes: le Selor, chargé du recrutement pour l'administration fédérale, ne suit plus. Les institutions et services fédéraux peinent à pourvoir les postes vacants, signale De Standaard, lundi.

Le comité ministériel restreint a donné mardi son feu vert pour la transformation de la Régie des bâtiments en société anonyme de droit public. Le service public fédéral qui gère les biens immobiliers de l'Etat sera alors réformé, écrivent mercredi L'Echo, De Tijd et De Standaard.

La Tour des Finances, mastodonte du paysage immobilier bruxellois situé à l'angle du boulevard du Jardin Botanique et de la rue Royale, serait à vendre pour 1,2 milliard d'euros. C'est du moins ce qu'annonce la lettre d'information immobilière Expertise news dans sa dernière livraison.