Tout sur Recticel

En vendant sa division Engineered Foams à l'entreprise américaine Carpenter, le transformateur de polyuréthane Recticel a pu éviter une tentative de rachat hostile par l'entreprise autrichienne Greiner. "Il est très important pour moi que Recticel reste en mains belges", déclare son CEO, Olivier Chapelle.

A côté du titre de CFO de l'Année, le jury remet également le prix du "Deal of the Year" qui récompense une opération particulière (fusion-acquisition, introduction en Bourse, augmentation de capital, etc.) dans laquelle une entreprise belge s'est particulièrement distinguée. Le principal critère est l'importance de la plus-value stratégique et financière que le deal aura créée. Il sera également tenu compte de la rapidité d'exécution, de la complexité de l'opération et de son mode de financement.

Les actionnaires de Recticel ont approuvé lundi la vente, au groupe américain Carpenter, de la division "mousses techniques", à 63,45% des voix présentes lundi lors de l'assemblée générale extraordinaire. La filiale a été valorisée à 656 millions d'euros, indique Recticel mardi. Cette vente lui permet d'éviter une reprise hostile par Greiner et de devenir un groupe spécialisé dans le seul segment de l'isolation.

Recticel vend sa division de matelas et sommiers à lattes au groupe portugais Aquinos pour 122,4 millions d'euros, a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

Le fabricant autrichien de plastiques Greiner lance vendredi une offre publique d'achat (OPA) sur le fabricant belge de produits d'isolation et de mousses Recticel à 13,50 euros par action.

Recticel a pris tout le monde par surprise la semaine dernière. Alors qu'on pensait que le spécialiste des mousses allait se renforcer dans l'isolation, il a annoncé l'acquisition de FoamPartner auprès du groupe suisse Conzetta.