Tout sur Recep Tayyip Erdogan

La hausse des prix à la consommation en Turquie a franchi un nouveau cap en janvier, frôlant les 50% sur un an, un chiffre au plus haut depuis avril 2002 dû à l'effondrement de la livre turque en 2021.

Les Etats-Unis ont commencé à se replier sur eux-mêmes du temps de Barack Obama. Mais le slogan "America First" cher à Donald Trump a renforcé la probabilité de conflits à divers endroits de la planète.

Le président Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi les Turcs à boycotter les produits français, en pleine dispute avec Paris au sujet du traitement des musulmans de France et après la multiplication des manifestations et appels au boycott dans plusieurs pays du Moyen-Orient.

Les présidents turc Recep Tayyip Erdogan et russe Vladimir Poutine ont célébré lundi en Turquie le franchissement d'une étape-clé dans la construction d'un important gazoduc qui relie leurs deux pays via la mer Noire et illustre le rapprochement entre Ankara et Moscou.

L'effondrement de la livre et de l'économie nationale n'est pas sans risque pour les banques turques, et pour celles qui leurs sont liées. Mais le tableau n'est peut-être pas si sombre...

Le président truc Recep Tayyip Erdogan a de nouveau vertement critiqué la banque centrale turque vendredi, au lendemain d'une décision de cette dernière de relever son principal taux directeur. A des membres de son parti, Erdogan a laissé entendre que sa patience à l'égard de la politique de la banque centrale "a des limites".

Le président turc Recep Tayyip Erdogan dirigera le fonds souverain dont son pays s'est doté en 2016 et qui gère des dizaines de milliards de dollars, selon un décret présidentiel publié mercredi.

La livre turque poursuivait jeudi sa dégringolade, perdant plus de 10% de sa valeur depuis le début de la semaine, sur fond de défiance persistante des marchés et de mises en garde contre un risque de récession.

Grâce à la crise qui l'oppose aux Etats-Unis, le président turc Recep Tayyip Erdogan peut imputer la seule responsabilité des problèmes économiques croissants de la Turquie à un ennemi extérieur plutôt qu'à son gouvernement, estiment des analystes.

La Turquie a maintenu vendredi l'assignation à résidence d'un pasteur américain, en dépit de nouvelles menaces de sanctions des Etats-Unis, qui ont mis à mal la livre turque et auxquelles Ankara a promis de répliquer.