Tout sur Ralph Hamers

L'ancien patron d'ING, le Néerlandais Ralph Hamers, fait l'objet de poursuites aux Pays-Bas. La justice néerlandaise lui reproche un manque de surveillance par rapport aux pratiques de blanchiment d'argent mises au jour il y a quelques années au sein de la banque néerlandaise.

Le plus gros rachat réalisé par ING depuis des années s'avère une désillusion. La plateforme internationale de paiement en ligne Payvision acquise par la banque néerlandaise est en effet utilisée depuis des années par différents acteurs des industries pornographiques et du pari, qui n'ont pas accès aux services bancaires classiques.

ING a désigné son nouveau patron en la personne de Steven van Rijswijk, l'actuel directeur des risques du groupe bancaire néerlandais. M. van Rijswijk succède à Ralph Hamers, dont on avait appris plus tôt cette année son départ pour la banque suisse UBS.

Des hommes politiques néerlandais étaient vent debout jeudi après avoir appris que la principale banque du pays ING qui avait été sauvée par des fonds publics en 2008 avait l'intention de doubler le salaire de son PDG.

ING va augmenter cette année le salaire de son CEO Ralph Hamers de quelque 50% pour atteindre les trois millions d'euros. Selon le conseil d'administration, les émoluments du patron du bancassureur néerlandais sont bien en deçà de ceux des dirigeants d'entreprises de même niveau, comme Ahold Delhaize.

ING Belgique doit mettre des millions d'euros de côté après qu'une de ses filiales a perdu son procès devant un tribunal luxembourgeois, écrivent mercredi De Tijd et L'Echo.

Le groupe néerlandais ING a bouclé son exercice 2016 sur un bénéfice net en hausse de 16%, à 4,65 milliards d'euros, grâce notamment à son programme de réduction de coûts, a-t-il annoncé jeudi. Le géant bancaire allemand Deutsche Bank accuse pour sa part une nouvelle perte nette en 2016, nettement plus élevée qu'attendu, résultat de plusieurs amendes, de baisses des revenus et du coût élevé de sa restructuration.

Le patron du groupe ING, Ralph Hamers, était présent, mercredi, à Bruxelles pour y présenter la stratégie d'avenir de la banque aux cadres belges. M. Hamers a été confronté aux syndicats. La rencontre s'est déroulée dans le calme.

La banque néerlandaise ING a publié jeudi pour le troisième trimestre un bénéfice net en hausse de 26,8%, notamment grâce à l'augmentation de sa clientèle et à une hausse des prêts et dépôts.

L'administrateur délégué d'ING Belgique, Rik Vandenberghe, a indiqué mardi qu'il espérait pouvoir faire descendre le nombre de licenciements annoncé par le groupe bancaire lundi matin, au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire.