Tout sur PS

Le tarif "prosumer" consiste à faire payer des tarifs de distribution d'électricité aux propriétaires de panneaux photovoltaïques lorsqu'ils prélèvent de l'électricité sur le réseau. C'est donc la fin du compteur qui tourne entièrement à l'envers.

La Wallonie souhaite racheter les friches industrielles de Chertal à Liège et Carsid à Charleroi, respectivement 200 et 100 hectares, héritages de l'âge d'or de la sidérurgie en région wallonne, rapporte L'Echo mercredi. Le dossier est stratégique dans la perspective d'une réindustrialisation, observe le quotidien.

Un gouvernement d'experts, la suggestion est régulièrement revenue depuis le scrutin du 26 mai dernier. Sans jamais avancer d'un pouce. L'épidémie de coronavirus et l'installation du gouvernement Wilmès nous donnent l'occasion de bien distinguer l'expertise et la responsabilité politique.

Les deux plus grands partis du pays doivent-ils prendre "leurs responsabilités" et négocier franchement un compromis de gouvernement ? Oui, répondent globalement les patrons du nord et du sud du pays. Mais certains plaident ouvertement pour des élections anticipées. Si possible lors d'un scrutin "véritablement fédéral", dans lequel l'électeur pourrait voter pour des candidats d'autres Régions.

La campagne de la FGTB "Fight for 14€", pour une augmentation du salaire brut minimum à 14 euros de l'heure (soit 2.300 euros/mois), s'est déclinée jeudi en un débat à la Maison des parlementaires. "Notre pétition a déjà récolté 70.000 signatures. Cela nous renforce dans la légitimité de notre revendication", commente Nicolas Depret, porte-parole.

Cette fois, on ne peut plus taxer le gouvernement wallon d'attentisme. Il a usé de son pouvoir de tutelle pour casser les ventes de trois filiales de Nethys et provoquer la destitution du conseil d'administration et du management de l'organisme. Qu'est-ce qui a donc poussé le gouvernement à enfin passer à l'offensive?

Conservateur dans les domaines économiques, sociaux et fiscaux, le gouvernement Michel s'était montré très "droitier" à propos des questions de sécurité et d'accueil des étrangers. Il ne s'est pas privé, souvent, de suivre les revendications policières en vue d'accroître les pouvoirs des forces de l'ordre.

Un gouvernement arc-en-ciel (PS, MR et Ecolo) dirige désormais la Wallonie. Ces trois partis ne souhaitaient pas gouverner ensemble, la mathématique électorale les y a poussés. Mais agiront-ils vraiment ensemble?

La nouvelle majorité qui s'apprête à gouverner la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles est bien généreuse. Le PS, le MR et Ecolo ont construit un programme qui prévoit 4 milliards d'euros d'investissements en Wallonie sur cinq ans dans la mobilité, l'infrastructure, les énergies renouvelables et la recherche.