Tout sur private banking

De plus en plus d'entrepreneurs font appel à un Private Banker. Ils sont en effet beaucoup trop occupés pour assurer eux-mêmes le suivi de leurs finances et ils ne disposent pas toujours des connaissances requises. En outre, un bon banquier privé connait les défis que doivent relever les entrepreneurs, la manière dont ils peuvent gérer au mieux leur patrimoine et comment il est possible de sécuriser leur avenir financier. Tout cela n'est possible qu'en étroite concertation avec l'entrepreneur lui-même et son Business Banker, ainsi qu'avec des juristes et fiscalistes.

Les entrepreneurs sont des personnes passionnées et engagées. Ils travaillent dur et anticipent bien l'avenir lorsqu'il s'agit de leur entreprise. Mais s'y prennent-ils à temps pour organiser leur patrimoine ? Estiment-ils correctement les possibilités et les conséquences du transfert de leur entreprise ? Et seront-ils en mesure de maintenir leur niveau de vie à l'âge de la pension ?

Pour un vrai conseil sur mesure, il faut confier à la banque au moins un million d'euros. Cependant, plusieurs banques n'hésitent pas donner à leurs clients qui possèdent plus de 100.000 euros sur leur compte le sentiment qu'ils sortent du lot. Généralement, elles leur proposent du "private banking light" via des fonds de placement.

L'Etat envisage une nouvelle régularisation fiscale. Selon la plupart des collaborateurs de private banking, cette opération pourrait, en fonction des dispositions prises, être couronnée de succès.

Anticipant une nouvelle directive européenne qui pourrait donner lieu à l'interdiction de la retenue de rétrocessions (les rémunérations perçues par les gestionnaires en échange du placement de fonds externes dans les portefeuilles de leurs clients), Delta Lloyd Banque lance une formule tarifaire all-inclusive.

De plus en plus de banques décochent désormais leurs flèches en direction des clients les plus nantis. Comment explique-t-on que le "private banking" remporte autant de succès dans notre pays ?

L'aversion au risque des clients fortunés ne facilite pas le travail des banquiers privés. Qui n'en réussissent pas moins à obtenir un rendement supérieur à l'inflation.