Tout sur Politique du gouvernement

La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi d'augmenter ses taux d'intérêt pour la première fois en plus de dix ans face à l'inflation galopante, choisissant de frapper fort avec une hausse plus importante que prévu malgré la crise politique qui s'est ouverte en Italie.

La crise socio-économique va s'amplifier, encore, alors que le recul des prix énergétiques n'est plus pour demain. C'est même de nouvelles augmentations qu'il faut craindre, et d'autres hausses de prix potentiellement importantes vont concerner d'autres produits essentiels (le pain et la farine certainement, peut-être aussi d'autres consommations comme l'huile).

Le taux de marge des entreprises belges est plus élevé que chez nos voisins et il a augmenté davantage ces deux dernières années. Comment l'expliquer? Par un manque de concurrence ou par les effets paradoxaux de la crise?

La hausse des prix à la consommation en Turquie a franchi un nouveau cap en janvier, frôlant les 50% sur un an, un chiffre au plus haut depuis avril 2002 dû à l'effondrement de la livre turque en 2021.