Tout sur plan grec

Le ministre belge des Finances, Didier Reynders, ne doute pas que les banques belges participeront au second plan d'aide à la Grèce, qui prévoit qu'elles renoncent volontairement à la moitié de leurs créances envers ce pays.