Tout sur Ping An

L'Etat belge ne devra pas payer de dommages à l'assureur chinois Ping An. L'assureur réclamait via une cour d'arbitrage internationale 2 milliards d'euros à la Belgique en compensation des dommages subis par la société lors du démantèlement de Fortis, lit-on lundi dans De Morgen.