Tout sur Pieter Timmermans

"Un gouvernement doté des pleins pouvoirs s'imposait", a estimé dimanche soir la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) en réaction à l'annonce des pouvoirs spéciaux octroyés durant 6 mois au gouvernement de la Première ministre Sophie Wilmès, dans un contexte de lutte contre la pandémie de coronavirus Covid-19.

La Fédération des entreprises de Belgique a fêté ses 125 ans au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles devant un parterre de personnalités issues des mondes économique et politique.

La 35e édition du Manager de l'Année des magazines " Trends-Tendances " et " Trends " a réuni une large assemblée à Brussels Expo en présence de Sophie Wilmès, Première ministre.

"On préfère un gouvernement intérimaire que pas de gouvernement du tout", a lancé jeudi l'administrateur-délégué de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) Pieter Timmermans à l'occasion de la présentation de ses prévisions conjoncturelles pour les six prochains mois. La fédération patronale a fait part de son pessimisme pour 2020.

À l'issue des élections qui ont vu les conservateurs s'imposer au Royaume-Uni, la FEB espère désormais que le nouveau parlement britannique approuvera l'accord sur le Brexit. "Une fois ce dernier obstacle franchi, la période transitoire de statu quo pourra démarrer ainsi que les principales négociations, à savoir celles sur la future relation commerciale", souligne la fédération patronale.

La quatrième édition du baromètre des exportateurs indique une réelle implication des entreprises en faveur du climat. Plus de quatre-vingts pour cent d'entre elles invitent les gouvernements à agir "même si cela impacte leur business".

La quatrième édition du baromètre des exportateurs indique une réelle implication des entreprises en faveur du climat. Plus de 80% d'entre elles invitent les gouvernements à agir " même si cela impacte leur business ".

La Belgique ne peut pas se permettre une nouvelle longue période de formation d'un gouvernement, a souligné mardi Pieter Timmermans, administrateur délégué de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), à l'occasion de la présentation de son analyse semestrielle de la situation économique du pays.

La politique de maîtrise des coûts salariaux par le biais du saut d'index, du tax shift et de la réforme de la loi sur la norme salariale au cours de la législature qui s'achève a eu des effets positifs importants sur l'emploi privé, se félicite vendredi dans un communiqué la Fédération des Entreprises de Belgique sur base d'une étude de la KUL.