Tout sur Pierre-Yves Dermagne

Le ministre de l'Économie Pierre-Yves Dermagne, après avoir pris contact avec les représentants des fédérations de commerçants, a finalement opté pour un maintien du Black Friday à la date du 27 novembre, indique vendredi soir son porte-parole, Nicolas Gillard.

Le ministre fédéral de l'Emploi Pierre-Yves Dermagne a écrit jeudi à la direction de Ryanair pour s'assurer qu'elle respecte bien la loi Renault et n'a pas clos unilatéralement la phase 1 de la procédure instituée par la loi. La compagnie aérienne irlandaise s'exposerait à une contestation juridique des licenciements et au remboursement éventuel des aides publiques reçues, a-t-il averti.

Le monde d'après sur lequel nous dissertions tant au printemps dernier, lors du premier confinement, se construira-t-il sur un désert économique? L'edito de Christophe de Caevel.

Quelque 7.000 emplois pourraient être perdus d'ici la fin de l'année dans l'industrie du voyage sans aide publique, prédit "Cockpit", une association créée dans le contexte de crise sanitaire et qui rassemble plusieurs gros acteurs du secteur ainsi que des fédérations professionnelles. Environ 3.000 indépendants risquent aussi de perdre leur emploi et des dizaines de jobs indirects sont menacés.

Cette fois, on ne peut plus taxer le gouvernement wallon d'attentisme. Il a usé de son pouvoir de tutelle pour casser les ventes de trois filiales de Nethys et provoquer la destitution du conseil d'administration et du management de l'organisme. Qu'est-ce qui a donc poussé le gouvernement à enfin passer à l'offensive?

Le député socialiste nous emmène à la rencontre d'un entrepreneur de 34 ans, installé à Rochefort et qui réalise des équipements de pointe pour l'industrie pharmaceutique et les énergies renouvelables.

On devrait en savoir plus sur le futur de L'Avenir le 8 novembre prochain. Ce jour-là, un débat doit en effet se tenir en commission Economie du Parlement wallon, qui devrait clarifier les intentions des uns et des autres.