Tout sur Pierre Wunsch

L'UCM province de Liège a fait sa rentrée au Palais des Congrès. Le gouverneur de la Banque nationale y a pris la parole sur le thème: "Indépendants et PME, acteurs majeurs de la relance économique".

La Banque nationale de Belgique (BNB) s'est dotée d'une stratégie à l'horizon 2025 qui doit lui permettre d'être "une banque centrale moderne au service de la société, au coeur de l'eurossytème." L'exercice s'accompagnera d'une réorganisation en interne et verra notamment les études de la BNB mettre davantage l'accent sur certains thèmes, comme le climat.

La reprise économique post-Covid plus rapide et plus forte que prévu a également pour conséquence qu'"il va falloir se reconcentrer plus tôt que prévu sur les enjeux structurels" auxquels fait face la Belgique, comme le climat ou le taux d'emploi, a estimé lundi le gouverneur de la Banque nationale de Belgique (BNB), Pierre Wunsch.

Si un retour à l'équilibre budgétaire n'est pas envisageable avant plusieurs années, la Belgique ferait bien, une fois la reprise économique post-Covid réellement enclenchée, de revenir à un déficit de 3% du produit intérieur brut (PIB) "le plus rapidement possible", afin de stabiliser la dette publique, recommande la Banque nationale dans son rapport annuel 2020.

KBC a dévoilé lundi ses nouvelles prévisions économiques et elles sont plutôt prudentes. Le bancassureur s'attend à ce que l'économie belge ne retrouve qu'en 2023 son niveau d'avant-crise là où la Banque nationale de Belgique table plutôt vers la mi-2022.

Le salaire du gouverneur de la Banque nationale de Belgique (BNB) sera raboté de 10% et celui du vice-gouverneur de 5%, écrivent mercredi De Standaard et Het Nieuwsblad. Pierre Wunsch souhaite faire approuver une modération salariale plus large dans l'institution.