Tout sur Pierre Moscovici

Le commissaire européen Pierre Moscovici a demandé jeudi à l'Italie des efforts supplémentaires pour son budget 2019, estimant insuffisante la réduction du déficit à 2,04% annoncée la veille par le chef de la coalition populiste au pouvoir à Rome, Giuseppe Conte.

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a assuré mardi que la main de la Commission européenne restait "tendue" envers Rome, après que le gouvernement italien a semblé disposé à modifier son budget 2019 afin d'éviter un bras de fer avec Bruxelles.

Le déficit public italien devrait considérablement s'accroître au cours des deux prochaines années si Rome met en oeuvre les mesures prévues dans son budget 2019, rejeté par Bruxelles, a mis en garde jeudi la Commission européenne.

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici va remettre jeudi au ministre italien des Finances une lettre réclamant des "clarifications" sur le projet de budget de Rome pour 2019, qui sort largement des clous européens, a-t-on appris auprès de la Commission.

La Commission européenne a abaissé jeudi ses prévisions de croissance pour la zone euro en 2018. "Une conjoncture extérieure défavorable, telle que celle créée par les tensions commerciales croissantes avec les États-Unis, peut nuire à la confiance et avoir des conséquences néfastes sur l'expansion économique", a commenté le commissaire pour l'euro, Valdis Dombrovskis.

Les ministres des Finances de la zone euro ont affiché jeudi leur optimisme avant une réunion destinée à fixer les modalités de sortie de la Grèce des programmes d'aide dont elle bénéficie depuis huit ans, dont des mesures d'allègement de sa dette.

Le délai accordé par les Etats-Unis à l'Union européenne sur la hausse des tarifs d'importations d'acier et d'aluminium "donne l'impression qu'il y a une volonté des Etats-Unis de négocier avec l'UE en mettant un revolver sur notre tempe", a affirmé ce vendredi le Premier ministre Charles Michel, à son arrivée au second jour du Conseil européen de Bruxelles.

La Commission européenne doit proposer mercredi, sous l'impulsion de Paris, de mieux taxer les géants du numérique, comme Google ou Facebook, au risque d'attiser les tensions entre les Etats-Unis et les Européens au bord d'une guerre de l'acier.

Le Commissaire européen aux affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, a prévenu dimanche ne pas s'attendre à un accord parfait sur les réformes de la zone euro en juin malgré "une vraie fenêtre d'opportunités".

L'UE a mis 17 pays à l'index, l'OCDE un seul et l'ONG Oxfam appelle à en épingler 35: les listes noires se multiplient pour lutter contre les paradis fiscaux, quitte à créer de la confusion sur les critères à respecter.