Tout sur Pierre-François Nyst

"Il y a une lueur d'espoir", réagissaient mardi les représentants des métiers de contact à la sortie d'une réunion avec le Premier ministre. "Même si les salons de coiffure, les centres de beauté et les salles de fitness n'ouvriront pas à la mi-décembre comme demandé."