Tout sur Pierre Elias

Si la majorité des entreprises wallonnes sont parvenues à traverser la crise sans trop en pâtir financièrement, 22% d'entre elles y ont perdu des plumes, constate l'Union wallonne des entreprises (UWE). Cette dernière avance des pistes, dans son rapport économique 2021, pour sortir des pièges de l'endettement et des problèmes de solvabilité.

Les entrepreneurs wallons entrevoient une "légère amélioration" de l'activité économique dans les six prochains mois, mais "l'enthousiasme n'est pas débordant", relève Pierre Elias, économiste à l'Union wallonne des entreprises (UWE), à l'occasion de la présentation mercredi du dernier point conjoncturel de l'organisation patronale. La moitié des entrepreneurs interrogés tablent sur une stabilisation de l'activité économique.

La pénurie de main-d'oeuvre qualifiée constitue désormais le premier frein à la compétitivité des entreprises, selon les dirigeants d'entreprises wallonnes, sondés dans le cadre du point conjoncturel de l'UWE. De façon générale, le ralentissement économique se poursuit, observe l'organisation patronale. "Nous sommes encore loin d'une récession, mais beaucoup de clignotants sont déjà à l'orange", avertit-elle.