Tout sur Pierre-Alain Franck

Tous les promoteurs se plaignent de procédures trop longues en matière de délivrance de permis d'urbanisme. Ce n'est pas neuf mais cela s'est encore accentué avec la crise du Covid-19. Sauf que le rythme de production semble conforme aux ambitions du gouvernement bruxellois. Une dichotomie dans les discours qu'il faudra bien résoudre un jour...

Chantiers de construction à l'arrêt, visites de biens annulées, demandes et traitements de demandes de permis de bâtir reportées, enquêtes publiques suspendues : comme bon nombre de secteurs, le petit monde de l'immobilier subit de plein fouet la crise sanitaire actuelle. Seuls les avocats, comme souvent, tirent leur épingle du jeu, devant démêler les multiples noeuds juridiques créés par ces circonstances si exceptionnelles.

Fini de grignoter le territoire wallon pour construire à tout va. D'ici 2025, la surface constructible sera limitée à 6 km2 par an (soit la moitié de la surface consommée actuellement). Elle sera même réduite à néant à l'horizon 2050. "Un projet purement politique pas près de se concrétiser sans mesures d'accompagnement sérieuses", estime Pierre-Alain Franck, administrateur de l'Union professionnelle du secteur immobilier.