Tout sur phishing

Pour faire face à la multiplication des tentatives de fraude en ligne, le Centre pour la cybersécurité en Belgique (CCB), la fédération du secteur financier Febelfin et la Cyber Security Coalition lancent une toute nouvelle application baptisée "Safeonweb". Celle-ci rassemble les informations relatives au phishing et avertit en cas de cybermenace ou si de nouvelles formes d'escroquerie en ligne apparaissent.

La banque KBC a été condamnée dans deux affaires à rembourser en tout 32.000 euros à des clients victimes de fraude en ligne. Cela crée un précédent juridique pour les pertes d'argent en cas de fraudes dites de hameçonnage ou phishing. Une législation de 2018 y a été consacrée mais les banques tentent souvent de la contourner, rapporte lundi Het Laatste Nieuws après avoir mené des recherches sur base des chiffres du service de médiation bancaire.

Des bons d'achat Colruyt tournent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, offrant de 100 à 500 euros. D'autres sont proposés par téléphone ou par mail. Il s'agit d'une arnaque montée en vue de récupérer des données personnelles.

Robert Shiller et George Akerlof n'ont pas seulement été lauréats du Nobel d'Economie, ils sont apparemment aussi de vrais visionnaires. Juste au moment où le scandale VW éclate, ils sortent un livre sur la tromperie et la manipulation. Leur conclusion n'est pas tendre: la tromperie se trouve au coeur du fonctionnement du capitalisme. Robert Shiller (69), professeur à l'université de Yale, nous explique.

Sur Internet, les cas d'arnaques illégales sont monnaie courante, mais des arnaques tout à fait légales sont aussi nombreuses. L'utilisateur se faisant la plupart du temps piéger en ne lisant pas avec suffisamment d'intérêt la page des conditions générales, il est vrai, souvent rébarbatives.

Au premier semestre, 838 cas de fraude impliquant des opérations de banque en ligne ont été recensés, représentant un total de 2,7 millions d'euros. Sur l'ensemble de 2012, 1.003 cas de fraude, comme le hameçonnage (phishing), avaient été enregistrés, pour un total de 3 millions d'euros.

Au premier semestre, 838 cas de fraude impliquant des opérations de banque en ligne ont été recensés, représentant un total de 2,7 millions d'euros. Sur l'ensemble de 2012, 1.003 cas de fraude, comme le hameçonnage (phishing), avaient été enregistrés, pour un total de 3 millions d'euros.