Tout sur Philippe Ledent

Des investisseurs et des propriétaires qui se frottent les mains. Des candidats acquéreurs et des locataires qui grimacent. L'accélération de la hausse des prix de l'immobilier accentue les écarts. Et entraîne quelques conséquences surprenantes.

Un emploi sur trois a été créé par le secteur de l'action sociale au cours de la période comprise entre la crise financière et la crise du coronavirus, soit entre 2008 et 2019, d'après une étude d'ING sur le marché du travail publiée jeudi. Ce glissement sectoriel de l'emploi, de l'industrie, qui perd 70.000 emplois durant cette période, vers le non-marchand, met cependant la croissance de la productivité et les finances publiques sous pression, met en garde l'économiste Philippe Ledent, auteur de l'étude.

Les prix de nombreuses matières premières flambent. Les prix à la consommation frémissent. Faut-il craindre le grand retour de l'hydre inflationniste? Les analystes tempèrent, en partie.

Alors que la crise s'éternise, la fatigue sociale grandit un peu partout. Entre l'arrivée des vaccins, les plans de relance et les entreprises qui résistent, il y a pourtant de bonnes raisons de garder le moral et d'envisager une sortie de crise dans quelques mois. Et cela, tout en repartant sur de meilleures bases: avec une économie plus digitale, plus industrielle et plus durable. Ne cédons donc pas à la déprime, encore moins à la panique!

Alors que notre économie dépend tellement de l'étranger, un plan de relance est-il utile ? C'est la question que posait le gouverneur de la BNB. Aujourd'hui, la relance se heurte à des obstacles financiers, économiques et politiques. Explications.

Va-t-on se diriger vers un gouvernement en affaires courantes ? En tout cas, les perspectives économiques sont plus obscures aujourd'hui que lors de la crise des 541 jours que le pays a connue entre 2010 et 2011. "Bien que ce soit le jeu démocratique, c'est un moment qui n'est pas nécessairement le plus confortable économiquement parlant pour se permettre une crise politique", explique Philippe Ledent, économiste chez ING Belgique. Interview.

Plusieurs villes du sud-ouest de la France ont récemment tenté d'attirer des entreprises novatrices dans la technologie de l'hyperloop, ce moyen de transport par capsules géantes évoluant dans un tube à basse pression. Ainsi, la société Hyperloop TT commence la construction d'une piste d'essai à Toulouse. Son concurrent TransPod veut faire de même à Droux. D'autres contacts seraient en cours entre la ville de Limoges et Elon Musk (SpaceX-Hyperloop, et accessoirement Tesla).

Le Bureau fédéral du Plan prévoit la création 240.000 nouveaux emplois d'ici à 2023, dans son rapport sur les perspectives économiques de 2018 à 2023, que Le Soir a consulté. Le Bureau prévoit 40.000 nouveaux emplois par an pour les six prochaines années, malgré une croissance du PIB anémique, relève le quotidien.

Enseignement, formation, mobilité, cadre de vie... les communes ont en leur possession des leviers pour agir sur le marché du travail, même si cette compétence relève plutôt du champ d'action du fédéral et des Régions, constate ING dans la 3e étude d'une série consacrée par la banque aux pouvoirs locaux.

Il y a 10 ans de cela, la question de la durabilité dans les entreprises faisait tout au plus l'objet de discussions superficielles. Ce thème va-t-il s'imposer, ou non ? Tel était, en substance, le sujet de ces discussions. Aujourd'hui, nul ne peut plus nier que la durabilité et, par extension, toutes les composantes de l'entrepreneuriat responsable, ne sont pas juste un phénomène de mode. Certains actes ont entraîné une véritable avancée dans le monde de l'entreprise.

Qui l'aurait cru il y a cinq ans ? Dans le sud du pays, le PTB fait la course en tête dans les sondages et se dit désormais prêt à gouverner. Certains l'y encouragent, comme la FGTB. Beaucoup s'en inquiètent. Pourtant, il y a moyen d'étouffer cette montée de l'extrémisme en Wallonie.