Tout sur Philippe Lacroix

Les employeurs annoncent des prévisions d'embauche positives pour le deuxième trimestre 2021, selon le baromètre trimestriel de ManpowerGroup publié mardi. Mais la pandémie de Covid-19 devrait continuer d'affecter les décisions des employeurs, puisque moins d'un tiers d'entre eux (28%) s'attend à un retour à la normale dans l'année.

Les nouvelles technologies auront un effet bénéfique sur l'emploi d'après un employeur belge sur quatre, selon l'étude "Révolution des Compétences 2.0" publiée mardi par ManpowerGroup. Par ailleurs, 66% des employeurs belges prévoient de maintenir leurs effectifs au cours des deux prochaines années face à la digitalisation.

La tendance est à l'optimisme, même si le rythme des embauches devrait être moins soutenu au cours du premier trimestre 2018, selon le baromètre de Manpower sur les perspectives d'emploi, publié mardi. Quelque 8% des 754 employeurs interrogés prévoient de renforcer leurs effectifs d'ici fin mars 2018.

La reprise économique se traduit en création d'emplois. L'intérim en capte plus que sa part, marquant ainsi une mutation du marché du travail. Avec des risques de précarité accrue mais aussi l'offre d'une plus grande liberté dans la gestion de sa carrière.

Les employeurs belges font preuve d'un regain d'optimisme dans leurs intentions de recrutement pour le 1er trimestre 2017, selon le baromètre Manpower des perspectives d'emploi. Ils sont 9% des 751 employeurs interrogés fin octobre à prévoir de renforcer leurs effectifs d'ici la fin du mois de mars, tandis que 3% planifient de les réduire. 88% des sondés ne prévoient aucun changement dans leur masse salariale.