Tout sur Philippe Lacroix

Le marché de l'emploi en Belgique continuera à tourner au ralenti au cours du quatrième trimestre en raison de la crise du Covid-19, malgré quelques signes d'amélioration, prévoit mardi le nouveau baromètre ManpowerGroup des perspectives d'emploi. Les employeurs se préparent à vivre une crise plus longue que ce qu'ils avaient prévu initialement.

Selon la 13e édition de l'enquête mondiale de Manpower sur la pénurie de talents, les chiffres belges atteignent des niveaux jamais atteints : 55% en Flandre et 43% à Bruxelles.

La Belgique occupe la 49e place au classement mondial de la main-d'oeuvre (Total Workforce Index) publié mardi par ManpowerGroup, qui compare les conditions d'embauche, de gestion et de rétention des collaborateurs dans 75 pays. Elle occupait le 25e rang lors de la première édition de ce classement en 2017 et a donc perdu 24 places.

Pour pallier la pénurie de talents croissante que connaissent la plupart des économies, et qui n'épargne pas la Belgique, 84% des employeurs prévoient de renforcer les compétences de leurs collaborateurs d'ici 2020, selon une étude de Manpower Group menée auprès de 19.000 d'entre eux dans 44 pays et révélée jeudi au Forum économique mondial de Davos.