Tout sur Philippe De Backer

"Les entreprises dormantes servent bien trop souvent de couverture à la criminalité"

Le secrétaire d'État à la Fraude sociale, Philippe De Backer (Open Vld), s'est dit satisfait mercredi que la chasse aux sociétés dormantes soit désormais menée prioritairement par la justice, la police et l'inspection sociale. Le parquet général de Bruxelles a en effet indiqué qu'il comptait créer une plateforme de lutte contre les "sociétés dormantes" alors que près d'un tiers des sociétés ayant leur siège à Bruxelles n'ont pas déposé leurs comptes depuis trois ans, comme le rapportaient L'Echo et De Tijd dans leur édition du jour.

Plus de 33.000 Belges occupent un flexi-job

L'élargissement des flexi-jobs au commerce et aux pensionnés depuis le 1er janvier 2018 a un impact considérable, s'est félicité samedi le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale Philippe De Backer, lors de la visite d'un marché à Anvers. Plus de 33.500 Belges occupent désormais un flexi-job.

Cinq mythes balayés sur les flexi-jobs

Les flexi-jobs remportent un franc succès. Toutefois, les syndicats continuent de s'y opposer, souvent à coups d'arguments qui ne reflètent pas la réalité. Trends-Tendances décrypte pour vous cinq mythes sur les flexi-jobs

Belgique et Pologne concluent un accord pour lutter contre le dumping social

Un accord destiné à lutter contre le dumping social a été conclu jeudi entre la Belgique et la Pologne, en marge d'un Conseil de l'UE sur l'emploi. "Grâce à cet accord nous pourrons vérifier plus rapidement si un ouvrier du bâtiment polonais est payé correctement et cela nous permettra de déceler plus facilement le dumping social", a commenté le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale, Philippe De Backer (Open Vld).

Trois leçons que les syndicats peuvent tirer de ce gouvernement

Les syndicats fulminaient, ces dernières semaines, contre certaines mesures de l'accord gouvernemental de l'été. C'est totalement injustifié. Des mesures qui flexibilisent le marché du travail, encadrent correctement les petits à-côtés et facilitent la participation des employés au bénéfice d'une entreprise, contribuent justement à davantage de création d'emploi et de sécurité sociale. C'est l'opinion du secrétaire d'Etat Philippe De Backer (Open Vld).

Construction: la main-d'oeuvre étrangère aurait baissé, le secteur s'étonne

Le nombre de travailleurs étrangers actifs en Belgique dans la construction a fortement baissé l'an dernier, de près de 7.000 personnes soit 7%. "Cela provient notamment d'une meilleure conjoncture, du taxshift et de nos efforts autour du dumping social", estime Philippe De Backer, secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale.

Peeters ne veut pas d'un élargissement trop rapide des flexi-jobs

Le ministre de l'Economie Kris Peeters (CD&V) a demandé aux partenaires sociaux d'évaluer le système des flexi-jobs dans l'horeca, rapportent vendredi L'Echo et De Tijd. En attendant, il refuse d'élargir le système à d'autres secteurs, comme le demande l'Open VLD.

Les syndicats tablent sur une annulation des flexi-jobs

Les syndicats sont convaincus que la Cour constitutionnelle annulera les flexi-jobs, indique lundi Alain Detemmerman, co-président du syndicat socialiste FGTB Horval, dans une réaction à la volonté du secrétaire d'Etat Philippe De Backer (Open Vld) d'élargir le système aux pensionnés.

Les banques veulent un registre avec tous les fraudeurs

Les banques belges se sont adressées au gouvernement pour pouvoir constituer ensemble un registre contenant le nom de tous les fraudeurs déjà appréhendés. Febelfin, la fédération belge du secteur financier, a confirmé l'information jeudi dans De Tijd.