Tout sur phase à froid

La direction d'ArcelorMittal a annoncé, au cours du conseil d'entreprise extraordinaire de ce jeudi, son intention de fermer sept des douze sites de la phase à froid. Les syndicats ont lancé un appel à la grève sur tous les sites du groupe sidérurgique. Depuis Davos, Elio Di Rupo a fait part de son soutien "aux travailleurs et leurs familles".

La phase à froid du bassin sidérurgique liégeois semble avoir encore beaucoup d'avenir au sein du groupe ArcelorMittal, selon La Libre Belgique. Le géant de l'acier va faire de la Cité ardente un site stratégique puisque le "finishing" à Liège figure au coeur de la réflexion des stratèges de la multinationale, révèle vendredi le quotidien.

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a plusieurs idées pour garantir la bonne livraison vers son site liégeois à partir du nord de la France, rapporte ce samedi La Libre Belgique. Le monde politique et les syndicats craignent en effet que l'alimentation en brames (grandes plaques d'acier) et en coils (bobines de tôles) depuis Dunkerque ne soit pas optimale et mette en danger la phase à froid liégeoise.

La direction d'ArcelorMittal à Liège a annoncé lundi matin aux travailleurs qu'elle retirait son plan d'investissements pour la phase à froid à la suite de l'échec des négociations avec les syndicats.