Tout sur pétrole

Le rachat de Lampiris par Total crée des remous. Le distributeur d'énergie avait misé sur les énergies vertes et attiré ainsi plus de 800.000 clients. Il avait vanté son indépendance et certains clients n'apprécient pas du tout son absorption par un pétrolier.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu en l'état jeudi à Vienne son niveau de production actuel, s'abstenant à nouveau de mentionner tout plafond chiffré, et a annoncé la nomination d'un nouveau secrétaire général.

Le Nigérian Mohammed Barkindo a été nommé jeudi secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a annoncé ce cartel qui n'a fixé aucun nouveau plafond de production.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pourrait nommer jeudi à Vienne un nouveau secrétaire général pour succéder au Libyen Abdallah el-Badri, en poste depuis 2007.

Dans un contexte de ralentissement de la croissance économique et d'efforts en matière d'efficacité énergétique, le pétrole a été la seule énergie à voir sa consommation augmenter l'an dernier dans les pays du G20, tirée par les parcs automobiles indiens et chinois.

Les gigantesques feux qui ont persisté durant une dizaine de jours au début de ce mois de mai à Fort McMurray, au Canada, ont ravagé 220.000 hectares de forêts boréales, détruit 10 % de la ville et jeté 80.000 habitants sur les routes. Mais ce ne furent pas les seuls effets...

Le Venezuela dispose des plus importantes réserves de pétrole au monde, de près de 300 milliards de barils, une manne qui a alimenté une décennie de prospérité, la plus longue en un siècle d'exploitation pétrolière. Mais le pays est aujourd'hui exsangue...

Le syndicat koweïtien des travailleurs du secteur pétrolier a mis fin mercredi à la grève débutée dimanche et décidé la reprise du travail, une surprise après l'annonce mardi soir de la poursuite d'un mouvement qui a entraîné une hausse des cours mondiaux.

Des pays producteurs de pétrole, membres et non-membres de l'Opep, se réunissent le 17 avril à Doha pour tenter de stabiliser la production et soutenir les prix du brut, plombés par une surabondance de l'offre, a annoncé mercredi le ministre qatari de l'Energie.