Tout sur Peter Altmaier

Les perspectives économiques mondiales de reprise ne sont guère réjouissantes en cette période de crise. Et le pays le plus peuplé de l'Union européenne n'échappe pas à la règle. L'Allemagne s'attend à ce que l'impact du coronavirus soit si important qu'il plonge son économie dans la pire récession depuis la reconstruction d'après-guerre. Mais la croissance pourrait bien vite revenir.

La proposition de mesure de soutien imaginée par l'écosystème des start-up belges du numérique n'a pas plu à tout le monde. Pourtant, leur appel à l'aide s'inscrit dans la lignée de ce que font nos voisins. Tour d'horizon de ce que font les autres pays.

Longtemps enviée pour sa vigueur économique et ses excédents insolents, l'Allemagne guette avec anxiété la première estimation mardi de son produit intérieur brut 2018, qui pourrait révéler une "récession technique" et envenimer le débat budgétaire.

La ministre fédérale de l'Énergie, Marie Christine Marghem, a signé mardi à Berlin un accord de collaboration avec le ministre allemand de l'Économie et de l'Énergie, Peter Altmaier, avec l'objectif de prévenir toute pénurie d'électricité en Belgique durant d'hiver, a indiqué un porte-parole de la ministre.

Le département américain du Commerce a ouvert lundi le processus d'exemption des taxes douanières qu'il compte imposer sur les importations d'acier et d'aluminium alors que des responsables européens doivent rencontrer les responsables de l'administration Trump tout prochainement.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, et son homologue allemand Peter Altmaier ont affirmé jeudi vouloir réguler le bitcoin, et annoncé que les deux pays présenteront des propositions communes en vue du G20 Finances en mars.