Tout sur pensions

La pension à 67 ans, c'est le dossier politique pourri par excellence. Et pourtant, alors que la crédibilité de plusieurs de ses collègues vacille, le ministre des Pensions égrène les réformes avec une légitimité renforcée au fil des mois. Mais quel est donc le secret de Daniel Bacquelaine ?

Le front commun syndical et diverses organisations féministes ont fait part lundi lors d'une conférence de presse de leurs craintes de voir le ministre des Pensions proposer, dans le cadre du contrôle budgétaire, des mesures "draconiennes" qui toucheront lourdement les futurs pensionnés, et en particulier les femmes.

Plus de personnes qui travaillent plus longtemps, voilà vers quoi nous devons nous diriger avec notre système de pension. Alors, les allocations de pension pourront même être augmentées, estime Alain Mouton, journaliste de la version néerlandophone de Trends.

"Moderniser le fonctionnement de la sécurité sociale est une chose, et la FGTB y est favorable. La détricoter pour favoriser sa privatisation en empêchant l'administration de fonctionner en nombre suffisant, en est une autre! Et nous nous y opposerons", a réagi jeudi la FGTB à la suite de la présentation des nouvelles fonctionnalités du service en ligne Mypension.be par les ministres Daniel Bacquelaine (Pensions) et Willy Borsus (Indépendants).

Grâce aux réformes des pensions entreprises par le gouvernement Michel, le coût du vieillissement en Belgique, estimé actuellement à 11,8% du produit intérieur brut (PIB), devrait en représenter 13% en 2060, soit 2,1% de moins que les 15,1% calculés si aucune réforme n'avait été entreprise, ressort-il mardi de l'actualisation du rapport de l'"Ageing Working Group 2015" réalisée par le Bureau fédéral du Plan à l'attention de la Commission européenne.

Le gouvernement veut, d'ici la fin de la législature, épargner 400 millions d'euros sur les pensions des fonctionnaires. Cela passe entre autres par la suppression de la prise en compte des années d'études dans la carrière et la suppression du régime de pension avant 45 ans de carrière. Pour maintenir le système, plus de mesures s'imposent, estime le journaliste de Trends Alain Mouton.

Elio Di Rupo a bel et bien perdu son mojo. En affirmant que s'il revenait au pouvoir, il rabaisserait l'âge légal de départ à la pension à 65 ans, il s'inscrit dans une logique d'opposition simpliste, "à la française", dont l'inspiration semble provenir uniquement de la volonté de détricoter tout ce que le gouvernement en place propose ou réalise.

Le taux d'emploi pour les Belges de plus de 50 ans reste en dessous de la moyenne européenne. Le pays est aussi en retard par rapport aux objectifs fixés par l'Union Européenne. Par contre, le pourcentage des personnes âgées entre 50 et 69 ans qui travaillent à temps partiel est l'un des plus élevés de l'UE, d'après les chiffres d'un rapport d'Eurostat sur les travailleurs en transition de l'emploi à la retraite.

La Banque nationale de Belgique (BNB) considère que la diminution des dépenses de pension permettrait d'augmenter l'offre de travail et donc d'assainir les finances publiques, indiquent mardi L'Echo et Le Soir.

Le gouvernement Di Rupo considère sa réforme des pensions comme la plus importante de ces dernières décennies. Cependant, l'effet sur les coûts de vieillissement est négligeable. La bombe des pensions belges n'a toujours pas été éteinte.